AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De nombreux PVs et avatars encore disponibles!
Si vous avez un compte PRD/Bazzart, laissez donc un petit mot sur les pubs! ici & ici ♥️
La deuxième version du forum arrive très bientôt!

Partagez | 
 

 Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
AdminouCriez famine


▬ Date d'inscription : 08/02/2012
▬ Messages : 421
▬ Localisation : Probablement avec les autres.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? » Dim 10 Juin - 19:48




Saleté de démon, pas vrai ?


Les humains me connaissaient sous le nom de Cassiel, mais on ne peut pas dire que c'était à moi que l'on adressait les plus nombreuses prières. En même temps, lorsqu'on voit que leurs livres me décrivent comme étant "l'Ange de la solitude et des pleurs", je peux comprendre que me confier quoi que ce soit ou me demander quelque chose n'est pas très tentant. Mais pourtant certains passaient outre cela en m'adressant leurs prières. J'essayais de répondre à celles que je jugeais les plus urgentes; j'étais proche des humains sans l'être vraiment, mais comme ils le disent si bien, tout vient à qui sait attendre. La vision que j'avais d'eux a changé, alors tout est en bonne voie pour que je commence à voir uniquement leur bon côté, moi aussi. Mais concernant les prières de mes amis, c'était autre chose; à l'exception des cas où je me trouvais dans une impasse, ou même en danger, je répondais toujours à leurs demandes. Et ce n'était pas cette fois-ci que cela allait changer, même si je fus plus que surpris par celle qui me l'adressait ; ce n'était pas dans ses habitudes, ce qui supposait donc qu'elle ne m'appelait pas pour des futilités: le son de sa voix même m'annonçait un danger, et mes soupçons furent confirmés lorsqu'elle prononça le mot "démon". Évidemment...En attendant les ordres de leur Père, ils essaient de nous déconcerter en s'en prenant aux personnes qui sont les plus proches de nous. Quoi qu'il en soit, je me concentrais sur sa localisation et m'y rendis en une fraction de seconde; le bruissement de mes ailes se fit entendre au beau milieu de la nuit. Tout était calme, apaisant même diraient les personnes qui n'ont aucune conscience du surnaturel. Mais je savais parfaitement que c'était trop calme justement, le démon n'était pas si loin que cela, je pouvais encore clairement le sentir.

C'était peut-être un étudiant, un professeur ? Le chasser tout seul n'était pas d'une très grande utilité de toute façon, ma priorité pour le moment était de retrouver la jeune fille et de m'assurer qu'elle allait bien. « - Jo' ? » Je regarde autour de moi avant d’apercevoir une silhouette assise sur le sol. Accélérant mes pas, je me dirige vers elle et m'accroupis auprès d'elle, mais je reste quand même prudent: on ne sait jamais, peut-être que le démon pour qui elle a fait appel à moi a pris possession d'elle, ils sont tellement malins quand il s'agit de jouer la comédie. D'autant plus que me mettre en garde, ou je ne sais quoi d'autre encore est d'actualité, depuis ma descente aux Enfers. Si Ruby a fini par cracher le morceau ou si l'un d'eux a su repérer ma trace, il faut que je fasse attention à mes petites ailes. Mais tout ce qui importait pour le moment c'était de savoir comment elle allait; le démon en soi n'était pas une grosse difficulté, s'il était seul, je pouvais facilement le réexpédier croupir en Enfer. « - Qu'est-ce qui s'est passé ? Où est-il ? Tu vas bien ? » Réalisant que c'était certainement bien trop de questions d'un coup, je pousse un petit soupir avant d'examiner avec délicatesse ses bras; malgré l'obscurité, je ne détectais pas de trace de sang, peut-être une légère fracture, mais pas plus. « - Toujours là pour nous mettre des bâtons dans les roues..»

_________________
you put your arms around me,
and I'm home
Tell me all the things that I should know, please. Hold me close, and tell me not to fear, please. Tell me all the things I want to hear, please. I used to have such wings on other universe. I was a star, I felt so far, I did it all for you. I gave my grace, I gave my face, I did it all for you. So teach me how to be someone like you, please. I am so lost so tell me what to do, please. I used to know my part, and where it started, but now my heart is empty. Oh feelings, please.© CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? » Dim 10 Juin - 22:46


“ Castiel & Joanna B. Harvelle „
saleté de démon, pas vrai ?
Ce soir encore, je suis à la poursuite d’un démon qui a à priori possédé une jeune étudiante en psychologie. Je l’ai suivie depuis chez elle sans réelle conviction, il s’agissait surtout de rumeurs qui couraient dans le quartier et j’ai voulu m’assurer de la véracité de ces propos. J’ai préparé cette chasse depuis déjà quelques jours et rien ne pourrait m’empêcher de rater mon coup. Dans mon sac à dos, j’ai de quoi faire regretter à cette bête infâme ses nombreuses victimes. L’étudiante arrive à la fac, j’ignore exactement ce qu’elle compte y faire en pleine nuit, les rumeurs sont très probablement exactes. Elle me distance presque mais j’accélère le pas et parviens à rentrer dans l’établissement sans être remarquée, tout au moins c’est là l’impression que j’ai. Elle déambule dans les couloirs la charogne et je finis par la perdre de vue.
Je la cherche longuement, pendant presqu’une heure. Quand je me décide à rebrousser chemin, parce que vraisemblablement je ne trouverai rien ce soir, un bruit capte toute mon attention. C’est un bruit sourd, une porte qui claque. Celle du toit, je crois. Je cours à m’en couper le souffle, je monte les escaliers quatre à quatre et manque plusieurs fois de glisser mais me raccroche à la rambarde. Quand enfin j’arrive en haut, c’est un silence pesant qui s’abat sur tout le bâtiment. J’ouvre alors la porte, doucement, et mais je me retrouve bientôt enfermée sur le toit de la faculté de psychologie. La porte a claqué derrière moi, je suis prise au piège. Sans doute le démon a-t-il compris depuis un moment que je le traquais, il a voulu se débarrasser de moi. Sur le bord du toit, une silhouette, c’est elle, l’étudiante. Elle se retourne, et je vois ses yeux noirs, ils transpirent le mal. Sans que je n’ai le temps de réagir, elle m’envoie valser contre la porte. Je suis assommée, mais j’attrape mon arme et tire une cartouche. Je la touche à la jambe, et me rend soudain compte qu’une douleur m’assaillit vivement. C’est mon bras, j’ai dû me le casser en retombant. Je grogne, ça fait un mal de chien mais je me relève et reste sur mes gardes, elle a disparu mais peut revenir à tout moment. Alors, bien consciente que je n’arriverai pas à terminer le combat avec un bras cassé, j’appelle Castiel, Dean m’avait dit que je pouvais, si j’en avais besoin, lui adresser une prière à laquelle il répondrait dans la mesure du possible. Bien que je n’y crois pas vraiment, un vent frais me fait frémir. « - Jo' ? » Je sursaute, je ne m’attendais pas à une apparition si soudaine. Je lève la tête et il est là, avec son éternel trench coat et me toise comme s’il avait peur de moi. Je grimace de douleur. « - Qu'est-ce qui s'est passé ? Où est-il ? Tu vas bien ? » « Un démon.. Il a disparu avant qu’t’arrives, mais il va revenir. » Je marque une pause, Castiel attrape mon bras doucement et je lui montre l’endroit de la fracture soupçonnée, devenu bleu violet. « J’crois qu’c’est cassé.. » « - Toujours là pour nous mettre des bâtons dans les roues..» J’acquiesce en secouant la tête vivement. « Cette saloperie m’a tendu un piège. » Je l’observe un moment, en me disant qu’il était le premier ange que je rencontrais. « Ca marche vraiment alors.. Ce truc de la prière et toi qui rappliques aussitôt ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AdminouCriez famine


▬ Date d'inscription : 08/02/2012
▬ Messages : 421
▬ Localisation : Probablement avec les autres.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? » Jeu 14 Juin - 15:19

Il ne m'avait pas fallu beaucoup de temps pour apparaître non loin de Joanna après l'appel de cette-dernière. Dans les journaux, les attaques de démons se faisaient de moins en moins ressentir pour le moment, ce qui était plus que louche, mais maintenant je comprenais - ils s'en prenaient à notre entourage pour certainement nous distraire. C'est pourquoi je ne fus pas surpris lorsque j'arrivais sur les lieux de l'accident, avant de m'assurer de son état. « - Un démon.. Il a disparu avant qu’t’arrives, mais il va revenir. » Je poussais un petit soupir, mêlé à la fois de frustration et d'agacement. Ils ne savaient donc qu'attaquer et mentir. J'imagine qu'en demander plus à des abominations pareilles serait comme espérer que mon Père revienne du jour au lendemain. Je ne savais pas qui avait dit à Jo' de s'en remettre aux anges en cas de danger - probablement Dean, tout bien réfléchi -, mais elle avait eu de la chance que je réponde aussi rapidement à son appel; si elle s'en était remis à Raphaël, par exemple...Les choses auraient eu beaucoup de chance de mal se terminer pour elle. « - Bien, dans ce cas je lui ferai sa fête.» J'avais peu à peu appris à servir les humains pour ne plus servir Dieu, il n'était donc plus vraiment surprenant de m'entendre parler ainsi; je n'avais plus grand chose à voir avec le Castiel froid et distant qui n'avait retiré un humain de l'Enfer que parce que c'était son Père qui l'ordonnait. Je grimace un peu en observant son bras et hoche la tête à sa nouvelle intervention. « - J’crois qu’c’est cassé.. » Tant que cela ne restait que le bras, j'aurais pu voir cette blessure comme 'superficielle' si je devais la comparer à celle que nous avions déjà tous eus, mais je me gardais de tous commentaires sur nos précédentes altercations avec des démons. On ne sait jamais, peut-être qu'il se cachait là, à nous écouter, et qu'il sauterait sur l'occasion pour revenir s'en prendre à elle. « - Évites de faire trop de mouvements brusques, même si cette abomination revient. Je te ramènerai chez Ellen quand tout sera terminé.» Commentais-je simplement alors que mon regard balaya, malgré l'obscurité, le toit de l'université. Je ne détectais rien pour le moment.


Je tournais à nouveau la tête vers elle lorsqu'elle reprit la parole. « - Ça marche vraiment alors.. Ce truc de la prière et toi qui rappliques aussitôt ? » J'esquisse un léger sourire à sa question avant de hausser les épaules, ma tête légèrement inclinée sur le côté. Autrefois les anges prenaient davantage le temps d'écouter les prières et les lamentations des humains, et rares étaient ceux qui ne levaient pas le petit doigt pour les aider, mais il y a bien longtemps que cela a changé. Que notre vision d'eux, et de nous-même s'est dégradée. « - Si l'on veut...Je n'ai pas le temps d'aider tous les humains qui s'en remettent à moi, mais je fais une exception pour mes amis. » Je remets doucement son bras le long de son corps; rester ici n'était pas une bonne idée, car cela serait lui donner l'occasion de causer des dommages dans l'enceinte de l'université. Même si cela m'étonnerait qu'il y ait encore du monde à l'intérieur on ne sait jamais, profs chevronnés qui préfèrent terminer de corriger des copies pour ne plus rien avoir à faire chez eux, ou même femmes de ménage. Les démons aiment s'en prendre à plusieurs personnes en même temps. S'il nous a sentis, cela ne m'étonnerait pas qu'il change de véhicule pour nous entourlouper, s'il y a des enveloppes humaines dans les parages. Mais je ne peux pas non plus partir le chasser et laisser Jo' toute seule, ça serait bien trop risqué. Si le démon la possédait réellement, il n'aurait pas fait un brin de causette avec moi, il n'aurait pas perdu de temps avant de m'envoyer vers le mur le plus proche. Je sais bien qu'ils ont un sens du sadisme assez développé, mais je pense être l'exception qui confirme cette règle, tant ils aimeraient voir mes ailes rôtir dans un futur très proche. « - Tu as réussi à obtenir des informations avant de venir ici ? » Questionnais-je d'un ton plus sérieux que ne l'était ma précédente réplique. Il pouvait se trouver là, sans but précis autre que celui de faire vivre un cauchemar à celui ou celle qu'il possédait, ou peut-être parce qu'il avait une tâche à accomplir. Peut-être les démons veulent-ils grossir leurs rangs désormais, peut-être ont-ils repéré un ou plusieurs élèves qui leur conviendraient et qu'ils ont débusqué l'un d'entre eux pour commencer à faire ses recherches sur ces futures enveloppes humaines. Cela ne restait qu'une théorie mais je savais pertinemment qu'ils en étaient capables: d'autant plus qu'ils doivent trouver des alliés de poids pour faire face à l'arrivée des Nouveaux Cavaliers. Je ne sais même pas comment tout cela se terminera, mais je ne tiens pas à le savoir.

_________________
you put your arms around me,
and I'm home
Tell me all the things that I should know, please. Hold me close, and tell me not to fear, please. Tell me all the things I want to hear, please. I used to have such wings on other universe. I was a star, I felt so far, I did it all for you. I gave my grace, I gave my face, I did it all for you. So teach me how to be someone like you, please. I am so lost so tell me what to do, please. I used to know my part, and where it started, but now my heart is empty. Oh feelings, please.© CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? » Sam 23 Juin - 11:41

J’éprouvais une haine certaine envers toutes ces atrocités de la nature qui peuplaient notre monde, mais rien ne m’insupportait plus que les démons. Pervers, vicieux, malin, ils n’hésitaient pas à s’insinuer dans votre esprit pour se servir de vos faiblesses. Ils vous déstabilisaient, vous mettaient dans une colère noire et vous deveniez vulnérable. Bien sûr, j’étais entraînée et je ne prêtais guère attention à leurs divagations mais parfois, ils tapaient juste où il fallait et même si je parvenais à les renvoyer d’où ils venaient, leurs paroles laissaient comme une marque au fer rouge. Et ces derniers-temps, j’avais l’étrange impression d’être devenue une cible de choix, ce devait être le quatrième démon qui s’en prenait à moi personnellement. Leurs plans m’étaient inconnus, mais j’imaginais aisément qu’ils tentaient de déstabiliser les Winchester en s’en prenant à leur entourage. Si cela pouvait être flatteur en un sens d’être considérée suffisamment importante pour les perturber, c’était surtout épuisant, car je ne pouvais plus partir chasser sans prendre toutes ces précautions qui ce soir ne m’auront finalement pas franchement servie.

Castiel ne ressemblait pas franchement aux anges que l’on pouvait imaginer en lisant la Bible et toutes les légendes qui s’y rattachaient. Son hôte semblait être un homme bien, plutôt réservé et savoir que de ses mains il tuait démons et autres monstres que l’on rencontrait régulièrement me perturbait assez. Son trench coat lui donnait un air des plus sympathiques, et de ce que j’avais pu entendre à son sujet, il l’était réellement. Il s’était rebellé pour servir au mieux nous autres humains, et souvent je pensais qu’il n’était guère remercié à sa juste valeur. « - Bien, dans ce cas je lui ferai sa fête.» Il n’avait de cesse de me surprendre, mais je devais m’habituer à ce contraste tranchant entre sa réelle nature et les sentiments qu’il éprouvait à l’égard de l’humanité.

« - Si l'on veut...Je n'ai pas le temps d'aider tous les humains qui s'en remettent à moi, mais je fais une exception pour mes amis. » J’étais plutôt surprise de sa réponse, bien que je n’ai jamais réellement cru aux anges, j’avais imaginé qu’ils venaient en aide aux humains chaque fois que c’était possible. Naturellement, aux vues des nombreuses épreuves auxquelles on avait dû faire face, j’avais vite abandonné cette croyance un peu utopique. Les anges ne nous aimaient pas, c’était un fait établi. Castiel était une exception et un atout majeur dans notre éternel combat. « Ravie de faire partie de cette catégorie dans ce cas ! » répondis-je avec un sourire amusé, malgré que la situation ne soit pas des plus amusantes. « - Tu as réussi à obtenir des informations avant de venir ici ? » « Cette saloperie a tué trois étudiantes, mêmes âges, mêmes physiques. Mais j’crois pas qu’il était là pour ça. » Je marquais une pause, encore troublée par l’attaque qui venait d’avoir lieu à mon encontre, puis poursuivais à voix basse. « Cas’, y a quelque chose de bizarre. Pourquoi les démons s’en prennent à moi, tout à coup ? J’n’ai rien qu’ils peuvent vouloir, et il y a d’autres chasseurs en ville mais j’ai l’impression d’être la seule qu’ils poursuivent comme ça. Qu’est-ce qui se passe ? » J’avais la sensation d’être prise pour une imbécile, comme si on ne me disait pas tout, et je supportais très mal cette idée. Trop longtemps j’avais été considérée comme une véritable enfant par ma mère et les chasseurs qui nous entouraient et je méritais d’être un peu plus que ça, surtout quand on songeait que j’égorgeais des vampires et autres créatures du même acabit depuis déjà quelques temps. J’étais largement capable de prendre soin de moi toute seule, même si ce soir je me retrouvais en mauvaise posture à cause d’un manque de méfiance de ma part, cela ne signifiait en aucun cas que j’étais mauvaise chasseuse. Castiel n’avait aucune raison de me faire confiance, c’était évident et il faisait déjà un beau geste de venir à mon secours sans me connaître, mais j’aurais aimé que l’on m’explique enfin ce qu’il se passait ces derniers temps.

Difficilement, je me relevais encore un peu sonnée mais ma tête tournait encore un peu, aussi, je me rattrapais sur le bras de Castiel le temps de reprendre un peu de contenance. « J’resterai pas ici en attendant que t’ailles trouver ce démon, j’veux savoir pourquoi il s’en est pris à moi personnellement. » assénais-je sans qu’il n’y ait matière à répliquer quoique ce soit. J’enfilai mon sac à dos et allai tenter d’ouvrir la porte qui refusa de céder. Alors j’adressai un regard à l’ange. « Un coup de main ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AdminouCriez famine


▬ Date d'inscription : 08/02/2012
▬ Messages : 421
▬ Localisation : Probablement avec les autres.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? » Mar 3 Juil - 21:15

Depuis que nous étions devenus les Cavaliers, il n'y avait pas eu de réunion pour l'instant; je crois qu'aucun de nous ne savait très bien comment assumer son nouveau rôle ou même tâcher de le contrôler un tant soit peu, histoire de limiter quand même les dégâts, même si le nombre de victimes sera tout de même conséquent. Ce silence radio et cette incertitude, certains n'hésitaient pas à s'en servir. Qui ? Je vous le donne en mille: les abominations des Enfers, mais aussi ceux qu'autrefois je nommais 'les miens'. J'aurais mis des centaines de décennies avant d'ouvrir les yeux sur ce qu'ils étaient réellement, mais je sais que je n'ai rien à voir avec la plupart d'entre eux. Tous autant qu'ils sont essaient de nous déstabiliser, de nous faire abandonner cette tâche que nous nous sommes fixés, avant même d'avoir pu la commencer décemment. Mais d'un autre côté, si des deux côtés ils essayaient si bien de nous faire perdre nos moyens, alors cela devait certainement signifier que nous représentions une menace évidente pour eux ; une menace qu’ils tentaient de nier et de repousser…Non ? Mettre en péril toutes ces âmes pour espérer arriver à nos fins ne m’enchantait pas plus que cela, mais je savais que l’idée de Dean avait été le dernier espoir qui nous restait. Tout ce qu’il faut, c’est que nous restions soudés ; même si ne pas avoir de nouvelles de l’un de mes frères n’était pas une très bonne donnée, et les tensions entre Dean et Sam présentes en ce moment non plus d’ailleurs. Mais ce n’est pas comme si on n’avait jamais connu des moments de crise ou de doute : je sais qu’on arrivera à passer outre cela pour se concentrer sur les rôles que l’on doit jouer. Et si ça ne marche pas…Il faudra toujours se dire que l’on a voulu se battre jusqu’au bout. Mais là n’est pas la question ; il y avait un démon qui allait se faire régler son compte dans pas longtemps.
« - Ravie de faire partie de cette catégorie dans ce cas ! » Je me contente de lui faire un petit sourire, à la fois sincère et gêné, après m’être assuré qu’elle n’avait pas plus de blessures que celle de son bras. Nous ne devions pas perdre plus de temps : plus nous restions ici, plus on offrait à cette abomination tout le plaisir d’imaginer d’autres tortures à user sur nous, ou même, de trouver d’autres victimes sur lesquelles passer ses nerfs.

Lui demandant davantage de renseignements sur les agissements de ce qui était malheureusement ma ‘nièce’, je poussais un petit soupir. « - Cette saloperie a tué trois étudiantes, mêmes âges, mêmes physiques. Mais j’crois pas qu’il était là pour ça. » Il y avait de quoi en douter, en effet. Si ce démon voulait s’en prendre réellement aux étudiants, pourquoi le faire dans une ville aussi significative que celle de Détroit, mh ? Qui plus est, lorsque l’on sait que c’est dans cette même ville que la prophétie aurait du se dérouler, et que les quatre cavaliers que nous sommes se trouvent désormais dans les parages. C’était de la provocation pure et dure qui était à notre encontre, et dont je pouvais très bien déceler le message : ‘vous avez fait votre choix, vous ferez des victimes qui ne feront que s’ajouter aux notres’. Ils essayaient de nous faire perdre contenance sur tous les tableaux ; nous ne pouvions pas enfermer les humains pour les protéger, vu que nous devions exercer envers et contre tout les pouvoirs des Cavaliers. « - J’en doute aussi...Les démons aiment tuer mais quand il y a encore un grand intérêt par derrière cela ressemble davantage à des comportements comme ceux-là. Si elle ou il n’avait pas voulu se faire attraper, il aurait continué son carnage dans plusieurs villes des États-Unis. » J’essaie une nouvelle fois de détecter sa présence non loin de nous mais mes capacités d’ange ne semblent pas me dire qu’il se situe sur le toit. Il a sûrement du se réfugier quelque part dans l’université mais je suis sûr et certain qu’il n’est pas parti, ce n’est pas le genre. En revanche, s’il en a rameuté d’autres, nous allons avoir beaucoup de problèmes…Une nouvelle fois, la voix de Jo’ interrompt le fil de mes pensées. « - Cas’, y a quelque chose de bizarre. Pourquoi les démons s’en prennent à moi, tout à coup ? J’n’ai rien qu’ils peuvent vouloir, et il y a d’autres chasseurs en ville mais j’ai l’impression d’être la seule qu’ils poursuivent comme ça. Qu’est-ce qui se passe ? » Je peine à déglutir ma salive à la fin de sa tirade et je tourne nerveusement la tête pour ne pas qu’elle aperçoive mon regard ; je ne sais absolument pas quoi répondre à cela. Je ne sais même pas si Dean ou même Sam ont eu le temps de lui expliquer clairement pourquoi prendre le rôle des Cavaliers avait été notre dernier recours pour tenter malgré tout de retourner la situation en notre faveur. Je garde le silence quelques secondes mais je sens son regard loud sur moi. Je relève alors lentement les yeux vers elle et fais une petite moue, bien conscient que ce n’est pas la manière la plus excellente de la rassurer ou de la convaincre que la traque que les Démons avaient semble t-il entrepris envers elle n’avait rien à voir avec nous tous. Me raclant un peu la gorge, je regarde le sol avant de reprendre : « - Tu sais bien qu’ils s’en sont toujours pris à ceux qui étaient les plus proches de nous. Mais la demeure de Bobby est ultra-sécurisée, toi et ta mère pouvez toujours aller y vivre en attendant que les choses se calment. » Si tenté qu’elles se calment, ce qui était quand même très mal parti, je n’allais pas me mentir. J’essaie de lui adresser un sourire rassurant mais je pense qu’il ressemblait davantage à une grimace nerveuse. Enfin bref. Soupirant une énième fois, je me relève à son tour en la voyant déjà debout.

« - J’resterai pas ici en attendant que t’ailles trouver ce démon, j’veux savoir pourquoi il s’en est pris à moi personnellement. » Je n’avais jamais eu l’occasion d’être sur une mission en compagnie de Jo’ jusqu’à maintenant, mais cette-dernière me prouvait bien ce que je pensais ; j’avais l’impression de me retrouver face à une version féminine de Dean. Cette remarque me fit sourire légèrement alors que je la rejoignais à mon tour, restant tout de même sur mes gardes : après tout, les attaques soudaines étaient la spécialité des Démons. M’approchant d’elle, je la regarde puis regarde la porte. « - Un coup de main ? » Je hoche la tête en silence et tend mon bras en direction de la poignée. Restant silencieux, je plisse un peu mes yeux et incline ma main sur la gauche puis sur la droite ; quelques secondes plus tard, un cliquetis métallique nous informa que la porte venait d’être dévérouillée. Toutefois, avant que Jo’ ne pénètre à l’intérieur, je la devançais avant de la regarder.
« - Tu devrais me laisser passer devant. Simple question de sécurité…» Je lui fais un petit sourire avant de m’engager le premier dans l’escalier sombre et étroit, aux aguets. Toutes mes facultés angéliques sont mises à rude épreuve, mais je ne détecte encore aucune trace de l’autre abomination. Arrivant au bas des escaliers, j’attends que Jo’ me rejoigne avant de tourner la tête vers le long couloir qui se tenait devant nous et qui menait au hall. Je ne voulais pas nous faire tomber entre ses mains aussi facilement ; je savais qu’il nous attendait quelque part et se faire servir sur un plateau d’argent n’était pas dans mes plans. « - Prends ton eau bénite. » Chuchottais-je à la jeune fille à l’attention du sac qu’elle portait. « - Il lui faudra une distraction pour que je puisse le prendre par surprise et qu’ainsi tout soit réglé plus rapidement. Est-ce que tu as de quoi attirer son attention quelque part ? » Je ne voulais pas qu’elle-même joue le rôle d’appas, elle en avait bien assez pris pour son grade avec son bras.

_________________
you put your arms around me,
and I'm home
Tell me all the things that I should know, please. Hold me close, and tell me not to fear, please. Tell me all the things I want to hear, please. I used to have such wings on other universe. I was a star, I felt so far, I did it all for you. I gave my grace, I gave my face, I did it all for you. So teach me how to be someone like you, please. I am so lost so tell me what to do, please. I used to know my part, and where it started, but now my heart is empty. Oh feelings, please.© CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? »

Revenir en haut Aller en bas
 

Joanna&Castiel « Saleté de démon, pas vrai ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Saleté d'école
» castiel ▬ HURRICANE.
» (D5) here's some advice. (CASTIEL & AMELIA)
» [Ab] Saleté d'exposé ! [Gabriel]
» Castiel L. Adenn « This flower repelling clutz won't lie. » [ 100% ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-