AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De nombreux PVs et avatars encore disponibles!
Si vous avez un compte PRD/Bazzart, laissez donc un petit mot sur les pubs! ici & ici ♥️
La deuxième version du forum arrive très bientôt!

Partagez | 
 

 Petite visite pour la famine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▬ Date d'inscription : 07/06/2012
▬ Messages : 153
▬ Localisation : La oû l'on ne m'attend pas ...


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, seulement avec liens.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Petite visite pour la famine Lun 2 Juil - 13:28

La vie n’est qu’un jeu il faut apprendre cela au plutôt pour pouvoir en profiter. Vie ta vie, tu es le seul maitre de ton destin, voila ce que les humains pense mais enfaite leur destin est tout tracer, soit l’enfer, soit le paradis. Mais seul deux personnes peuvent choisir qui va où, Moi et Mon père. Bien sur avant que les âmes atteignes ces portes, les cavaliers sont la, la destiné y joue aussi, mais les cavaliers sont la pour régler cela, depuis un petit temps, depuis leur changement, ils n’arrivent plus a jouer leur rôles, cela m’arrange dans un point mais cela ne m’en arrange pas trop dans un autre, mais je préfère voir le bon cote de la chose.

En ce moment, je me trouve sur la terre de l’ennemi, j’étais sorti de mon camp pour rendre une petite visite surprise à un cavalier. Rare sont mes moments de sorti, alors autant s’amuser avant de rencontré notre petit chevalier. Il ce dit cavalier mais je suis sur qu’il ne serait même pas chevauché un poney de 1m30. Pour un cavalier de l’apocalypse il est trop pur, il ne pourra jamais assurer son rôle.

Il faisait nuit sur la ville de Huntfield, seul les bruits des sabots de ma montures raisonné sur les trottoirs de la ville. Car oui, comme je rendais visite a un cavalier je m’étais dit que arriver à cheval, un animal noble qui mérite toute mes grâces, serait parfait. J’avais choisi un magnifique étalon noir, musclé et rapide. Bien sur ce n’était pas un simple étalon, vu qu’il venait de mon monde, mais vous en serez plus sur lui plu tar… Sachez juste qu’il est particulier pour les cavaliers.

Je n’avais croisé personnes en cette nuit noire. Quand enfin j’aperçu ma cible, je n’avais pas put m’amuser alors je me rattraperais un peux plu tard dans la soirée, Castiel était poser sur un banc au milieu d’un parc, je me rapprochai, bien entendu il ne ce douta aucunement que c’était moi qui arriver au galop dans cette brume. Prés de lui je ralentis mon destrier.

Cette entré en scène fut brève mais fut son petit effet, car quand j’atteignis enfin ce petit ange, il ce releva d’un bon. Je repassai au pas et m’arrêta face a lui de façon a lui barré la route

« Ne fuis pas, Castiel. Nous avons des choses à nous dire. »

Je le voyais de haut, mon cheval ronfler. La brume nous entouraient, comme si juste ma présence assombrissait ce moment, je me mis à imaginer beaucoup de tortures pour cette angelot mais je me repris, je n’étais pas la pour le tuer, enfin rien ne m’empêchait de lui retiré deux ou trois plumes et de lui laisser de belles cicatrices…

« Tu te prends pour un cavalier ? Auras-tu le courage de sacrifier toutes ces âmes innocentes ? A tu seulement les tripes de faires ton travail ? Moi j’en doute et je ne suis pas le seul… Je sais que tu le ressens au fond de toi, réfléchis à ce dans quoi tu t’es engagé, je sais tu pense que je suis ici dans mon intérêt et même si je te dis que non tu ne me croirais pas, mais regarde pour l’instant tout vas bien sauf que si les morts ne meure plus la vie deviendra un enfer sans mauvais jeux de mots, ils ne son pas tous bon, et tes chers petits moucherons s’entre tuerons comme des bêtes sauvages pour l’éternité … Es ce vraiment ce que tu souhaite Castiel ? »

Je le fixai un moment en silence le laissant accumulé ce que je venais de lui dire, de tout façon si il voulait fuir je le rentrouvrais n’importe où. Il lui fallait affronter la réalité de la chose, un caprice d’humain, cette connerie n’était rien d’autre que cela, un caprice qui risque de mal tourné…. Pour moi ou pour les choses qu’ils aiment tous tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-blood-rpg.forum2ouf.com/
avatar
AdminouCriez famine


▬ Date d'inscription : 08/02/2012
▬ Messages : 421
▬ Localisation : Probablement avec les autres.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Petite visite pour la famine Jeu 5 Juil - 14:42




Petite visite pour la famine


Depuis ma malheureuse expérience au fast-food, je ne cessais de me remettre en question. Est-ce que j'étais réellement assez fort pour pouvoir supporter cette bague, endosser toute la responsabilité que cela engendrait ? Dean avait tant bien que mal tenté de me rassurer en me rappelant que ce n'était que les premiers temps, et que prendre l’habit du Cavalier deviendrait beaucoup plus aisé pour nous quatre au fil d temps. Si une partie de moi voulait le croire, l'autre demeurait perplexe et inquiète. Mais je ne voulais pas les laisser tomber; si j'avais accepté de les rejoindre, ce n'était certainement pas pour faire pâle figure et nous faire perdre le peu de crédibilité qu'il nous restait encore, aux yeux des abrutis d'en Haut et d'en Bas. Mes pensées avaient fini par me conduire de nuit à l'espace vert de Détroit. Il y était parfaitement désert, ce qui ne me posait donc aucun problème du point de vue de Famine. Dean et Sam devaient probablement vaquer à leurs occupations, et Balthazar...J'espérais qu'il en faisait de même sans qu'il ne lui soit rien arrivé de grave. Ne pas être capable de repérer sa trace me tracassait tout de même de plus en plus. Je sais bien qu'en ayant passé une grande partie de sa vie en cavale, se cacher était un jeu d'enfants pour lui désormais, mais nous sommes maintenant reliés plus que jamais. En entendant des bruits de sabots au loin, je pousse un petit soupir, pensant pour moi-même que cette histoire de Cavaliers commençait à me rendre complètement fou, la preuve, je délirais en m'imaginant un cheval dans ce parc, et pourquoi pas celui de Famine tiens, pendant que j'y étais ? Mais plus le bruit se faisait persistant et résonnait en écho que je daignais relever les yeux et douter que cela appartienne au domaine de la rêverie. Serait-ce une mauvaise blague de Balthazar ? Cela lui ressemblerait fortement, histoire de faire son retour en grand et de montrer qu'il assume pleinement le tout nouveau rôle qu'on a lui confié, montant même la monture de son Cavalier. Mais le bruit des sabots n'avait rien de très amical, et plus ils se rapprochaient, plus une boule d'angoisse montait en moi; j'avais un mauvais pressentiment. Celui-ci se confirma lorsque je découvris enfin le visage de celui qui me faisait maintenant face, et je n'en croyais pas mes yeux. « - Lucifer. » Je me redresse rapidement du banc alors qu'il se place devant moi. « - Ne fuis pas, Castiel. Nous avons des choses à nous dire. » Je tente de reprendre contenance alors que mon regard s'abaisse en direction vers le cheval qu'il montait; même indépendamment de l'obscurité ambiante du parc, il était clair qu'il s'agissait d'une monture noire. Tout comme celle de Famine; un peu d'humour noir de la part de mon frère.

Je serre lentement les dents et me recule seulement de quelques pas avant de relever les yeux vers mon frère. « - Je ne comptais pas fuir. » Je soutiens son regard tout en tentant de me montrer le plus convaincant possible. Je ne l'avais jamais très bien connu là-haut, puisque évidemment sa rébellion eut lieu bien avant que Père ne décide de me créer à mon tour. Tout ce que je sais sur lui, ça n'a été que par des paroles rapportées de la part de Gabriel ou même de Balthazar, mélangé à tout ce qui se dit autour du personnage de Satan, bien sûr. A plusieurs reprises, au Paradis, Raphaël avait usé de l'argument de notre rébellion commune pour que les Anges choisissent son camp, et non le mien. Mais je sais que je ne deviendrais pas comme Lucifer, c'est impossible. Père a déçu la plupart de ses enfants, et je suis loin d'être le seul à avoir chuté pour un humain. C'était la première fois que je me tenais devant lui et je ne savais pas comment agir. Me montrer fort et sûr de moi ? C'est ce que je tentais de faire, décidant de me prendre à mon propre jeu en croyant à tout ce que j'allais lui dire. Mais peut-être que son âge lui ferait bien voir que je suis un très mauvais menteur ? « - Tu te prends pour un cavalier ? Auras-tu le courage de sacrifier toutes ces âmes innocentes ? A tu seulement les tripes de faires ton travail ? Moi j’en doute et je ne suis pas le seul… Je sais que tu le ressens au fond de toi, réfléchis à ce dans quoi tu t’es engagé, je sais tu pense que je suis ici dans mon intérêt et même si je te dis que non tu ne me croirais pas, mais regarde pour l’instant tout vas bien sauf que si les morts ne meure plus la vie deviendra un enfer sans mauvais jeux de mots, ils ne son pas tous bon, et tes chers petits moucherons s’entre tuerons comme des bêtes sauvages pour l’éternité … Es ce vraiment ce que tu souhaite Castiel ? » C'est qu'il sait taper pile poil là où ça fait mal. Je mords nerveusement l'intérieur des joues de mon véhicule, à la recherche de quelque chose à lui répondre. Il ne faut pas que je lui montre que je le crains, même si bien sûr c'est évident. J'ai l'impression qu'il lit en moi comme dans un livre ouvert mais je ne dois rien laisser paraître. Sentant une étrange connexion avec ce cheval, je plonge mes yeux dans ceux de la bête avant de reprendre: « - Je n'ai pas le choix mon frère. Si nous vous avions vous laisser vous battre Michel et toi, les humains se seraient également retrouvés en tas de cendres. On ne peut pas empêcher le fait qu'il y ait des victimes des deux côtés, mais nous, nous avons choisi de les limiter. Après tout, s'il n'y a pas de Dieu, il n'y a pas de Prophétie non plus, donc pas de Destinée, et encore moins de combat entre les deux Archanges. » Je hausse les épaules mais reste tout de même sur mes gardes. Je ne sais pas si je suis allé trop loin dans ma prise de parole, mais c'est trop tard pour me rattraper désormais, ce n'est pas mon épée d'Ange qui risque de faire quoi que ce soit sur lui.

_________________
you put your arms around me,
and I'm home
Tell me all the things that I should know, please. Hold me close, and tell me not to fear, please. Tell me all the things I want to hear, please. I used to have such wings on other universe. I was a star, I felt so far, I did it all for you. I gave my grace, I gave my face, I did it all for you. So teach me how to be someone like you, please. I am so lost so tell me what to do, please. I used to know my part, and where it started, but now my heart is empty. Oh feelings, please.© CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


▬ Date d'inscription : 07/06/2012
▬ Messages : 153
▬ Localisation : La oû l'on ne m'attend pas ...


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, seulement avec liens.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Petite visite pour la famine Lun 20 Aoû - 18:32

- Tu ose me dire à moi qu’il n’y a pas de Dieu ? Tu doute aussi de l’existence de la Destinée ? Mais mon petit Castiel si ceux-ci n’existaient pas, comment nous serions-nous ici a nous parlez … Aurais-tu perdu la foie ?

Un ange qui perd la foie … rien de plus comique. Mais sans cette foie, il n’est plus rien, il lui faut savoir que sans lui n’est plus rien qu’un oiseau qui sait voler, et que s’il ne prend pas garde il pourrait ce faire couper les ailles pour ne devenir qu’un misérable rat d’égout

- Et oui un combat entre moi et mon frère aurait causé des dégâts mais mesures-tu qu’il y aurait moins de mort que le vôtre ? Car si les cavaliers, Vous quartes, ne vous mettiez pas d’accord sur comment utiliser vos dons, vous êtes aussi dangereux qu’un millions de bombes nucléaires… Mais bien entendues, vous vous pensez tous plus intelligents que vous y avez déjà pensé, je suppose que vous avez pensé aux conséquences sur la vie sur terre ? Pour éviter cela, je te propose mon aide….

Au non loin de la, je n’étais pas la pour l’aider mais dans cette situation, je ne voulais pas non plus qu’il m’arrive quoi que ce soit à cause des ses limaces. Mais entend que Lucifer, je sais beaucoup de choses sur les cavaliers, et je sais même comment les remettre en cages, mais aussi je sais comment fonctionne leurs pouvoirs.

- Bien entendu venant de moi, ceci ne peut qu’êtres refuser mais il faut savoir que si je fais cela ce n’est pas pour moi ni pour toi … Bien sur tes petits amis, si je t’aide, n’en seront rien, Suis-je clair ?

Non je n’étais pas devenu fou… bien sur si cet emplumé accepte, il n’en serait pas moins qu’il y aurait des conséquences pour les lui et ses amis… Je ne suis pas roi des enfers pour apporté mon aide sans retour, tout a un prix, il suffit de bien le caché, car ceci est bien gros, mais je suis sur qu’il va refuser mais il ne pourra refuser ma seconde offre ou beaucoup de vie « angélique » sont en jeu.

Je pensais encore a ce que j’allais infliger à cet être quand je reprendrais le pouvoir sur le monde… peut être je m’occuperais personnellement de lui…. Non j’aurais surment mieux que lui a torturé comme Michel … A lui si je le retrouve je lui retirerai surment les plumes une par une a la pince a épilé après je ferais ses cellules pour qu’il ne reste que ses organes que je lapiderais. Bon revenons au moment présent, j’attendais toujours la réponse de l’angelot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-blood-rpg.forum2ouf.com/
avatar
AdminouCriez famine


▬ Date d'inscription : 08/02/2012
▬ Messages : 421
▬ Localisation : Probablement avec les autres.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Petite visite pour la famine Mar 4 Sep - 20:48

Personne ne semblait venir, de mon camp ou du sien, il n'y avait plus que lui et moi. Ou alors, peut-être que si, peut-être se servait-il seulement de ses pouvoirs pour que je ne les distingue pas dans le noir, pour que je ne vois que lui et le cheval et donc pour que cela m'impressionne. Après tout ce n'est pas improbable, je sais que les archanges sont capables de beaucoup de choses, il n'y a qu'à regarder Gabriel: et tout ce qu'il sait, c'est l'homme qui se tient devant moi qui lui a appris..Rien de très rassurant pour moi qui du haut de mes 2000 ans d'existence, restait l'un des plus jeunes de toute cette fratrie. Mais Lucifer était le seul frère pour lequel je n'éprouvais pas d'empathie: d'une parce que je n'avais jamais pu le connaître, de deux parce qu'il n'a rien de nous. Il pourra toujours se trouver des excuses, de belles tournures de phrases pour les dire, mais jamais mon avis ne changera sur lui.
« - Tu ose me dire à moi qu’il n’y a pas de Dieu ? Tu doute aussi de l’existence de la Destinée ? Mais mon petit Castiel si ceux-ci n’existaient pas, comment nous serions-nous ici a nous parlez … Aurais-tu perdu la foie ? » Je demeurais un instant interdit; je ne voulais pas lui donner la satisfaction de m'entendre dire que oui, j'avais perdu la foi, alors que c'était bel et bien le cas: comment est-ce que je pourrais encore l'avoir, en ayant obéit toute ma vie aux ordres d'un Père que je n'avais jamais pu voir ? Comment croire que c'était bel et bien lui qui nous guidait ? Comment savoir si nous avions même été guidés ? Depuis ma chute sur Terre, j'avais bien changé. Tout ce bourrage de crâne du Paradis était derrière moi à présent. « - La Destinée ? Il n'y en a pas Lucifer, il n'y a que ce qu'on veut bien se laisser entrer dans le crane. » Prononçais-je d'une voix que je voulais plutôt sûre, même si j'imagine que le résultat n'était pas des plus convaincants.

Depuis que je me battais aux côtés des Winchesters, mon courage avait nettement augmenté. Je croyais de plus en plus à mes propres dires, mais tenir la distance face au Diable, forcément, ce n'était pas évident. Je m'attardais un moment sur le cheval qu'il montait avant de relever les yeux vers lui. « - Et oui un combat entre moi et mon frère aurait causé des dégâts mais mesures-tu qu’il y aurait moins de mort que le vôtre ? Car si les cavaliers, Vous quartes, ne vous mettiez pas d’accord sur comment utiliser vos dons, vous êtes aussi dangereux qu’un millions de bombes nucléaires… Mais bien entendues, vous vous pensez tous plus intelligents que vous y avez déjà pensé, je suppose que vous avez pensé aux conséquences sur la vie sur terre ? Pour éviter cela, je te propose mon aide….» Fronçant les sourcils, j'avais buté sur ses derniers mots avant de me sentir presque obligé de jouer sur la défensive. Il nous propose son aide ? Mais, pourquoi ? Pourquoi est-ce que l'on devrait lui faire confiance ? Pourquoi il me dit ça, à moi ? Parce que j'ai suivi le même parcours que le sien -ou presque-, parce que je me suis rebellé ? Parce que je ne compte plus sur notre Père pour assurer la protection de cette Terre ? Parce qu'il compte peut-être s'entourer des anges les plus "douteux" à l'égard du Paradis ?

Je déglutis lentement ma salive avant de plisser les yeux, laissant s'écouler quelques secondes avant de briser une nouvelle fois le silence. « - Nous n'avons pas choisi les cavaliers au hasard...Nous ne sommes pas aussi bêtes que tu peux le penser. Et nous savons exactement ce que nous faisons. Comme tu dois le savoir, la Mort avait un contact particulier avec Dean. » Il y avait du faux comme du vrai dans ce que je venais de dire, mais je voulais lui assurer qu'il se trompait à notre sujet, et que nous étions bien déterminés et motivés à l'affronter. Dans le meilleur des cas, il me croyait, dans le pire des cas...il me croyait ET faisait tout ce qui était en son possible pour soutirer, à moi et aux autres, quelques informations supplémentaires. Mais parfois le culot l'emporte bien: après tout,; c'est comme ça que Gabriel a réussi à survivre ici-bas, pareil pour Balthazar, en échappant sans cesse à Balthazar et ses sous-fifres. Cela n'empêche pas que j'aimerai les avoir auprès de moi en ce moment-même, ces deux-là. « - Bien entendu venant de moi, ceci ne peut qu’êtres refuser mais il faut savoir que si je fais cela ce n’est pas pour moi ni pour toi … Bien sur tes petits amis, si je t’aide, n’en seront rien, Suis-je clair ?» Tout devenait assez louche et j'avais du mal à m'y retrouver. Lucifer, ne rien faire pour sa petite personne ? Décidément, j'aurai bel et bien tout vu, de la prostituée qui s'appelle Chasteté jusqu'au Diable qui espère que je vais lui sauter dans les bras. « - Pas pour toi ? Je te prie de m'excuser, et pour qui alors ? Tu n'as jamais pris la peine de me connaître depuis ma naissance, et j'en sais probablement plus sur toi que tu ne le fais sur moi. Je ne vois pas pourquoi je devrais te dire oui. »


_________________
you put your arms around me,
and I'm home
Tell me all the things that I should know, please. Hold me close, and tell me not to fear, please. Tell me all the things I want to hear, please. I used to have such wings on other universe. I was a star, I felt so far, I did it all for you. I gave my grace, I gave my face, I did it all for you. So teach me how to be someone like you, please. I am so lost so tell me what to do, please. I used to know my part, and where it started, but now my heart is empty. Oh feelings, please.© CJ.Pomme'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite visite pour la famine

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite visite pour la famine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» petite pause pour boire
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» Une petite signature pour un vieux Sylphide ?
» Une petite visite (feat. Iris Shepard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-