AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De nombreux PVs et avatars encore disponibles!
Si vous avez un compte PRD/Bazzart, laissez donc un petit mot sur les pubs! ici & ici ♥️
La deuxième version du forum arrive très bientôt!

Partagez | 
 

 Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


▬ Date d'inscription : 16/03/2012
▬ Messages : 211
▬ Localisation : Avec Crowley ou dans la planque de Lucifer.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Ven 23 Mar - 17:57

Depuis que Lucifer était libre, les démons s’en donnaient à cœur joie, se permettant tout et surtout n’importe quoi. Ce qui ne plaisait pas toujours à leur père. C’est pourquoi Ruby, malgré cette victoire n’en faisait pas des tonnes. Elle restait prudente et discrète. Attaquer les humains n’avait jamais été son truc et maintenant qu’elle avait un véhicule bien à elle cent pour cent recyclé elle ne voyait pas la nécessité d’aller s’en prendre à ces êtres ridiculement inférieurs. Il y avait des choses bien plus intéressantes et importantes à faire. Comme tenter de rallier Sam Winchester à leur cause afin qu’il sème le trouble parmi ses petits amis et accepte de devenir l’hôte de Lucifer.

En vérité Ruby se sentait investie d’une mission. Après avoir fait ses preuves pour aider à ouvrir la cage de son Père, on lui confiait une nouvelle tâche. Regagner la confiance de Sam. Si apriori cela semblait perdu d’avance, la démone ne s’avouait jamais vaincu. Elle avait du temps depuis la libération de l’archange de sa cage infernale. Sans qu’elle sache réellement pourquoi Sam avait empêché son frère de la tuer. Et par ce geste elle espérait bien que cela signifiait qu’il tenait à elle ou quelque chose comme ça. Les sentiments humains sont si complexes… Bien que de son côté elle doive reconnaître ressentir une certaine affection pour le cadet des Winchester. L’infime part d’humanité qui persistait en elle peut-être mais oui… Elle appréciait réellement Sam. A sa manière.

Depuis plusieurs jours elle l’avait cherché, récoltant par des moyens plus que discrets des informations sur les lieux où ils pouvaient être susceptibles de se rendre lui et ses petits camarades qui jouaient aux Cavaliers de l’Apocalypse. Après plusieurs recherches il s’avéra que les garçons et les deux emplumés pouvaient à présent eux aussi se rendre dans l’Entre Deux. Ici pas de Paradis, pas d’Enfer ou peut-être un peu des deux. Un couloir qui sépare le monde des vivants de celui des morts. Un peu comme si quand vous mourriez vous deviez passer par là avec une de ces stupides faucheuses pour vous diriger soit vers la porte du Paradis soit vers celle de l’Enfer. Rien de bien folichon, un peu glauque sur les bords et stressant la première fois qu’on y met les pieds.

La brune avant hésité et avait finalement décidé d’aller y faire un tour, voir si Sam n’y était pas ou n’y était pas passé. Même si il était la Guerre à présent le petit Winchester restait un sentimental et Ruby le soupçonnait de tenter de revoir ses parents ou sa chère Jessica. Peut-être espèrerait-il pouvoir les voir en passant par là. Lorsqu’elle arriva elle trouva bien un Winchester, mais à sa grande déception ce n’était pas celui qu’elle espérait. Cependant… Elle ne put résister à l’envie de lui pourrir un peu la vie. Il avait quand même tenté de la tuer ! Avec son propre couteau !

« Dean Winchester… Je savais que t’étais débile mais là… Tu as atteint le summum de la connerie. A croire que n’importe quel couillon peut-être la Mort maintenant… »

Un sourire narquois naquit sur les lèvres de la démone tandis qu’elle s’appuyait contre un des murs pour regarder l’aîné des Winchester. Sans aucun doute il allait tenter de se précipiter sur elle pour la tuer. Mais il ne fallait pas trop qu’il rêve. Il était peut-être la Mort à présent mais il n’était pas surpuissant non plus.

« Et n’essaye même pas de me tuer…. T’as beau être la Mort, tu fais pas ce que tu veux chéri. Je sais que tu as une liste à respecter. Tout comme je sais que ce n’est pas toi qui l’écris. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminouLa mort vous guette


▬ Date d'inscription : 07/02/2012
▬ Messages : 540
▬ Localisation : Dans ton c*l, troisième porte à droite.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Je suis surbooké(e) pour le moment.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Dim 25 Mar - 13:32



→ DEAN W. & RUBY« Me faire du rentre dedans, c’est bien ! Me sous-estimer, c’est mal. »

    Lucifer …parfois je me demande ce qu’à Sam dans la tête, s’il n’est pas un peu abruti. En même temps cette Ruby l’a aidé à devenir un « monstre » , à développer ses pouvoirs qui dormaient en lui et qui n’auraient jamais du venir à la surface, ils auraient du rester endormi profondément en lui, Sam aurait du se méfier voilà maintenant où nous en sommes, entrain de mettre notre plan à exécution chose pas facile d’ailleurs mais qu’importe, on y arrivera comme on a toujours su se sortir de la merde, on sauvera notre planète, notre monde, notre univers avec de l’aide sûrement car à quatre malgré nos pouvoirs, nous sommes loin d’être invincible. Il suffit de retirer nos bagues et on devient à nouveau des êtres tout ce qu’il y a de plus humains. On s’est tous promis de ne jamais retirer la bague, même si c’est dur, même si c’est insupportable, on ne doit pas. Nous ne sommes pas faibles, on a vécu tellement de choses qu’il ne faut pas baisser les bras aussi facilement, pas maintenant.

    Je quitte le fast-food après m’être rempli le ventre comme il le faut, comme à mon habitude et je me craque les doigts, regardant de droite à gauche s’il n’y a pas de démons, s’il n’y a personne qui me traque car, je sais bien que malgré tout certains cherchent notre mort de plus Lucifer ne peut pas grand-chose contre nous, lui qui tenait les anciens cavaliers en laisse histoire qu’ils soient à sa merci mais aujourd’hui ce n’est plus le cas du moins je l’espère de tout cœur que Sam ne rejoue pas au con, ne fasse pas confiance à nouveau à sa ‘dulcinée’ qui le mène facilement par le bout du nez. Ce qui m’énerve c’est qu’il est trop bigleux pour le voir et je comprends très bien que je suis trop dangereux, trop perturbant et que certains démons veulent ma peau et Dieu seul sait qu’ils ne l’auront pas. Je lâche un long soupire avant de me rendre à l’intersection des deux mondes, autant bien que l’enfer/paradis à la planète bleue. J’ai envie de retrouver ma mère et/ou mon père, mais surtout ma mère que je n’ai pas eu le temps de connaître plus que ça, dont je n’ai que de vagues souvenirs, une chevelure blonde et ondulées, un sourire chaleureux montrant que c’était une femme heureuse malgré tout ce qui se passait. Elle était vraiment jolie, j’aurais aimé la connaître un peu plus et passer du temps avec elle, comme les autres enfants, vivre une vie normale mais le destin, Lui en a décidé autrement. Même si je l’ai revu quelques fois, par le biais de certains qui essayaient de me convaincre, ou de me faire du mal ce n’était pas la même chose. J’espère qu’elle est tout de même heureuse, et que mon père aussi même si, tout ce que je ne souhaite pas être, c’est d’être comme lui.

    Je regarde autour de moi, je ne suis jamais venu ici encore, et c’est vraiment étrange, une autre atmosphère règne, inexplicable. Je m’attendais à voir du monde, des démons et des anges qui s’apprêtent à passer de l’autre côté mais rien, pas grand monde, personne même ! Ou alors ils utilisent un autre moyen mais disons que dans ce domaine là je n’y connais pas grand-chose, n’étant que novice ayant découvert les pouvoirs de La Mort il n’y a pas si longtemps que ça. Je sursaute en entendant une voix un peu trop familière à mon goût, une voix que je suis loin d’apprécier, et que j’aurais pu ne plus entendre si Sam avait tué cette harpie. Je me tourne vers elle, lui faisant face, la regardant d’un mauvais œil. Ruby …cette saleté ! Je donnerais tout et n’importe quoi pour la tuer, et quand j’en avais l’occasion Sam a préféré lui laisser la vie sauve plutôt que je ne me charge de son cas. Oh…Sam devient un grand sentimental ? Plus qu’il ne l’était déjà, oui ! Je déteste son sourire, j’ai comme une envie de me jeter sur elle, mais je me retiens, même si je bouillonne, c’est inimiaginable. « Je ne suis pas n’importe quel couillon ma jolie. » Lui dis-je avec un sourire plus ou moins amusé, même si la colère est présente, même si j’ai envie de faire ce que j’aurais du faire à la libération de Lucifer. Sam n’est pas là pour me retenir. Je serre les dents à ses dires, bordel…elle sait très bien que j’ai horreur que l’on me marche sur les nerfs, ce qu’elle fait à la perfection. « Certes, mais je peux faire une exception pour toi, si tu y tiens tant. C’est sûrement ton jour de chance. Un jour ou l’autre tu auras ton nom sur la liste et je me ferais une joie de t’envoyer de là où tu viens. » Et ce moment, je l’attendrais, des mois, des années, toute ma vie mais je l’aurais un jour, et j’espère bien rapidement car moi qui ne suit pas de nature à être patient.

    Je ne sais pas ce que je dois faire, mais certainement pas partir comme un lâche ou lui tourner le dos, c’est hors de question, je n’aime pas ne pas lui tenir tête, il faut que quelqu’un lui apprenne les bonnes manières, et à être courtois avec les gens, ou bien encore à ne pas mentir et ne prendre personne pour des débiles. Je la regarde de haut en bas, j’ignore ce que Sam lui trouve, elle a un certain charme, mais ce n’est pas LA démone que je me ferais, pour ça il y en a des tas, et non Sam faut qu’il se fasse la p*tasse de l’enfer, la plus idiote, la plus prétentieuse. « Enfin, cessons de parler de moi pour une fois veux-tu ? Que deviens-tu depuis la libération de ton cher et tendre père ? Toujours collé au cul de mon frère ? Tu devrais arrêté de lui coller au bask’ petite sangsue, de lui pomper toute son énergie et de lui faire sans cesse un lavage de cerveau. » Sinon c’est moi qui va m’en mêler, enfin pas tout seul je demanderais à Castiel et/ou Balthazar de m’aider comme Sam sera trop envoûté par cette fille de joie. Bizarrement, je pense que ce qui va suivre, ne va pas me plaire du tout…

_________________

« I've never been afraid of any deviation. - And I don't give a damn 'bout my bad reputation. Never said I wanted to improved my station, an' I'm only doin' good when I'm havin' fun, an' I don't have to please no one. And I don't give a damn 'bout my bad reputation. » © SIGN BY ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-apocalypse.forumgratuit.org
avatar


▬ Date d'inscription : 16/03/2012
▬ Messages : 211
▬ Localisation : Avec Crowley ou dans la planque de Lucifer.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Dim 25 Mar - 20:26

Dean Winchester… le plus casse co*illes de tous les casse co*illes que la Terre n’ai jamais porté… Après Samuel Colt peut-être ou à égalité. Le genre de type qui vous donne envie de l’abattre juste quand vous l’apercevez. Or le problème avec Dean Winchester était que un : Il avait un petit angelot posté sur son épaule en permanence et deux : Il était la Mort, ce qui le rendait bien plus fort que la simple démone qu’elle était. Mais passons, de toutes manières elle n’était pas d’humeur à tuer ou autre aujourd’hui. Elle avait envie de s’amuser un peu. Quoi ?! Ca faisait un bail qu’elle n’avait pas vu ce bon vieux Dean, elle comptait bien en profiter et fêter leurs retrouvailles comme il se doit.

Il pouvait bien la menacer, elle s’en fichait, elle savait qu’il ne pouvait pas faire comme il voulait. Et elle avait un avantage sur lui, elle connaissait mieux les lieux que lui. Et si vraiment il tentait quelque chose elle n’aurait qu’à s’éclipser ou disparaitre en fumer en laissant son sac de viande sur les bras de Dean. Mais… Elle préférait éviter cela, elle avait fini par s’attacher à ce corps. Il n’était pas vilain et puis c’était tellement mieux un corps vide. Il n’y a pas constamment cette voix qui essaye de lutter. C’est comme prendre un appartement neuf sans que les précédents locataires n’aient laissé leur cochonneries trainées. Mais que Dean se rassure, ce n’était pas pour aujourd’hui qu’il lui ferait son second grand voyage. Et ce n’était pas aujourd’hui non plus qu’il la déciderait à abandonner Sam.

« Ca me surprend que tu ne veuille pas qu’on parle de toi… Petit primate égocentrique que tu es. Ah oui pardon ! J’oubliais ! Maintenant tu es la Mort, une … Saloprie démoniaque ? C’est bien comme ça que tu aimais appeler les créatures surnaturelles non ? » Demanda-t-elle en faignant chercher au plus profond de sa mémoire.

Mais elle n’était pas là pour chercher la bagarre non plus, enfin… Si mais pas trop. Elle avait d’autres projets bien plus importants qui consistaient à semer le trouble parmi le petit clan et à regagner sinon leur confiance à tous, au moins celle de Sam Winchester. Ce qui était loin d’être une mince affaire.

« Crois ce que tu veux Dean mais j’ai rien contre ton frère. Au contraire. J’ai beaucoup d’affection pour Sam. » Ce qui était entièrement vrai, elle n’avait rien contre lui, au contraire, il était son champion. Pourquoi voudrait-elle du mal à celui que tout l’enfer considérait comme leur petit prince ? Ridicule. Elle avança de quelques pas vers Dean en levant les mains en signe de paix. « Je sais que tu m’aime pas et que t’as pas confiance en moi… D’ailleurs je ne peux pas t’en vouloir. Mais pour une fois je ne te veux aucun mal. Disons que je veux simplement te mettre en garde. Et tu te rendras compte tout seul que je mens pas cette fois. Vois-tu… J’ai simplement obéis aux ordres… Je devais amener Sam à tuer Lilith et c’est ce que j’ai fait mais… Ce qui se passe maintenant me dépasse un peu. Et… le fait que vous ayez décidé de devenir les Cavaliers me laisse perplexe. Je dois reconnaître que vous en avez dans le froc. »

Le nier aurait été faire preuve de mauvaise foi, une caractéristique des démons certes mais Ruby n’était pas un démon comme les autres. Ils étaient stupides et arrogants elle, elle n’était pas stupide. Elle marcha autour de Dean, les mains toujours en évidence afin qu’il ne croit pas qu’elle préparait un mauvais coup et ne l’attaque avant qu’elle ait pu finir.

« Mais… même si je sais que tu en auras rien à foutre je vais te donner un petit conseil, amical. Enlevez ces bagues pendant qu’il en est encore temps. Vois-tu… J’ai beaucoup d’affection pour ton frère et je tiens pas tant que ça finalement à ce que ton frère finisse en costard pour Lucifer et en légume par la suite. Et parce que je tiens à Sam…. Même si ça m’arrache la bouche de dire ça… Je ne préfère pas que tu meurs non plus… Il tient trop à toi. Or… Tant que vous portez ces bagues vous êtes peut-être plus puissants mais d’un autre côté vous êtes plus vulnérables aussi. Mon Père est plus vieux que tes petits amis à ailes et il est plus puissant. Il a réussis à mettre une laisse aux précédents cavaliers… Il connait le sortilège pour vous en mettre une à vous aussi et par conséquent attraper Sam pour en faire son costume trois pièces. Tant que vous portez ses anneaux il peut vous suivre à la trace. »

En vérité elle ignorait si Lucifer comptait vraiment les soumettre mais c’était ce qui lui était passé par la tête qui paraissait le plus plausible et pouvait être le seul truc qui détournerait Dean de son idée. Après un soupire elle sorti deux sachets de sa poche et les lança à Dean.

« On sait jamais… Si Tu te décides à m’écouter. Je crois savoir que ton pote Castiel vous a marqué les côtes pour vous cacher des anges, ça, ça vous cachera des démons. Y compris de moi… Tu n’auras plus à craindre pour Sammy… Et si tu te demandes pourquoi je fais ça… Considère que je règle la dette que j’ai envers ton frère quand il t’a empêché de me tuer. »

_________________

Close your eyes, so many days go by.Easy to find what's wrong, harder to find what's right.I believe in you, I can show you that I can see right through all your empty lies.I won't stay long, in this world so wrong.Say goodbye, as we dance with the devil tonight.Don't you dare look at him in the eye, as we dance with the devil tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminouLa mort vous guette


▬ Date d'inscription : 07/02/2012
▬ Messages : 540
▬ Localisation : Dans ton c*l, troisième porte à droite.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Je suis surbooké(e) pour le moment.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Mar 27 Mar - 18:17

    Cette démone, si je pouvais la réduire en bouillie je le ferais. Combien de fois j’ai dis à Sam de ne pas l’approcher ou lui faire confiance ? Enfin de compte, on s’est fait b*iser et pas qu’un peu, comme des porcs même. Une faux cul, une traitresse, une harpie…tous les noms de cochons revient à cette femme insupportable. Je ne peux pas et je ne pourrais jamais l’encadrer c’est comme ça. Physiquement elle a peut-être un joli minois mais disons que ce n’est pas la femme de mes rêves. Des démones, j’en ai vu mais des aussi pourrie et peau de vache qu’elle jamais, elle, elle est unique et fort heureusement, si je me retrouvais entre plusieurs Ruby je m’arracherais la tête je crois, tellement. Ses paroles me font bouillonner mais je sais que m’énerver lui ferait trop plaisir, je la connais la miss-je-suis-casse-pieds, elle sait où ça fait mal bien malheureusement, à mon plus grand damne. Elle prend la parole mais tout ce que je voulais simplement c’est de ne plus entendre sa voix de crécelles, cette voix insupportable. Je serre quelques peu les dents à ce qu’elle me dit, la fixant ne lâchant pas la jeune brune du regard et pour rien au monde.

    « Peut-être bien. » Lui dis-je simplement ne voulant pas lui faire plaisir de lui accorder un long discours. J’aborde alors le sujet qui fâche –il le faut bien. Elle m’avoue alors qu’elle a beaucoup d’affection pour Sam, chose que je ne nie pas effectivement mais, est-ce peut-être ironique ? La connaissant et connaissant les démons il y a des chances mais qu’importe, on ne va pas débattre là-dessus. Je la suis du regard quand elle s’approche de moi, ne me voulant aucun mal pour le moment avant de reprendre, écoutant son speech. Oui, pour une fois qu’elle ne veut pas ma peau je dois en être ravi. La fin de sa phrase m’intéresse, pauvre fille elle se contredit elle-même c’est pathétique mais après, c’est un beau compliment. Elle marche autour de moi, tel un charognard autour de sa proie, tel un Lion encerclant son futur déjeuner et moi, je n’aime pas avoir cette impression là. Elle me parle alors d’enlever les bagues mais elle ne me laisse pas le temps de la couper que maintenant, elle se met à me donner des conseils oh …c’est touchant. La fin de sa phrase me laisse perplexe, j’ai comme une certaine remise en question, je suis pris sur le fait, elle m’en a coupé le souffle et effectivement je n’y avais pas pensé.

    « On ne reculera pas, tu sais bien qu’on ne se met à genoux devant personne et cette guerre, on la gagnera. » Et en trophée, j’aurais sa tête, à elle et je serais heureux, heureux d’avoir enfin achevée cette vipère qui a sûrement raison à propos de Lucifer…Il faut que j’en parle à quelqu’un, Castiel certainement sera le mieux placé pour m’écouter même si ce dernier n’appréhende en aucun cas le fait que l’on soit les nouveaux cavaliers mais…ce n’est pas Castiel qui me fera reculer. On trouvera un plan, nous quatre et si Lucifer tente de nous attacher en laisse, et bien on attaquera mais c’est vrai que pour ça il faut se préparer, il peut nous attaquer à tout moment. J’attrape les deux sachets qu’elle me lance les regardant avant de les ranger dans ma poche avant de rire un peu. « Qui me dit que ce n’est pas un leurre ? Tu t’es bien payé de notre tronche tout de même, je te rappelle. Et puis, ça ne t’empêchera pas de voir Sam et je te rappelle, pétasse qu’il n’y a que moi qui ait le privilège de le surnommer comme ça. » Dis-je d’un air mauvais, pour qui elle se prend ? Pour le Dieu des Dieux ? Bah voyons, manquait plus que ça hein.

    Je reste face à elle, si elle savait que ce n’est pas aujourd’hui ni demain que j’aurais confiance en elle. Je suis loin d’être naïf, d’être dupe comme Sam et de me laisser berner par des démons à la noix. J’ai confiance en Sam, il ne se laissera pas faire, il ne regagnera pas sa confiance comme ça, en un claquement de doigts et je prie Dieu aussi fort que je peux pour qu’il ne bascule pas du mauvais côté et que l’on se retrouve avec la Guerre, montée contre les trois autres cavaliers car, même si je suis la Mort, même si Castiel est Famine, même si Balthazar est Pestilence, on risque quand même gros. Je m’avance jusqu’à elle, lui tournant autour d’une façon plus ou moins menaçante avant de l’envoyer contre le mur, simplement d’un geste de bras mais je ne bouge pas de là où je suis. « Je ne te ferais plus de cadeau Ruby, j’ignore pourquoi Sam t’as épargné, j’étais si prêt du but …sans toi, je ne serais pas là à perdre bêtement mon temps pour des histoires à la noix. Je te laisse simplement de laisser Sam, ou alors …tu l’éloignes de Lucifer et de tes petits amis du mal en échange de ta vie ? » Et je suis loin de rigoler, je ne suis pas certes Dieu et tout le blabla, mais je sais que je joue un rôle important, tout comme elle j’essaye de jouer sur la corde sensible même si c’est assez difficile de la cerner, Ruby étant une femme très complexe difficile à croire une fois que l’on a été trahi plus ou moins par elle, du moins …pour ma part !






_________________

« I've never been afraid of any deviation. - And I don't give a damn 'bout my bad reputation. Never said I wanted to improved my station, an' I'm only doin' good when I'm havin' fun, an' I don't have to please no one. And I don't give a damn 'bout my bad reputation. » © SIGN BY ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-apocalypse.forumgratuit.org
avatar


▬ Date d'inscription : 16/03/2012
▬ Messages : 211
▬ Localisation : Avec Crowley ou dans la planque de Lucifer.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Sam 31 Mar - 12:49

Dans tout ce qu’elle venait de dire il y avait quand même du vrai. Des sorts Lucifer en connaissait, certains même qui remontait à la création du monde. Des sortilèges inconnus de ses petits angelots de bas étages. Si réellement il voulait mettre la main sur les deux frères il le réussirait. Elle s’était elle-même interrogée sur le pourquoi de cette attente. Après des milliers d’années passées enfermé dans cette cage elle avait pensé qu’il voudrait agir au plus vite. Mais non il attendait. Et elle n’était pas la seule à se poser des questions. Dean avait refusé d’être le véhicule de St Michel, si Lucifer lui parvenait à avoir Sam… La partie était presque gagnée d’avance ! Or ce qui s’appliquait à Lucifer pouvait également s’appliqué à St Michel. L’Ange de tous les Ange, le plus puissant, le plus droit de tous. Une chose que l’aîné des Winchester ne semblait pas avoir compris. Dans un sens il n’avait pas tords, il s’agissait un peu d’un leurre, simplement humains ils étaient moins dangereux, certes les voir porter ses bagues pouvaient s’avérer utile en cas de besoin mais… C’était à double tranchant, si là-haut ils se décidaient aussi à utiliser des techniques plus ou moins obscures ils les perdraient.

La démone n’eut cependant pas le temps de lui répondre quoi que ce soit qu’elle se retrouva projetée contre le mur le plus proche. Etonnant qu’il ne l’ait pas fait avant… Elle qui s’était tenue tranquille… Elle bouillait de rage, l’envie de lui rendre son coup au centuple montait lentement en elle, mais non, elle se retint et se contenta de masser l’arrière de son crane en lui lançant un regard menaçant.

« J’ai l’impression que tu comprends pas dans quelle merde vous vous êtes fourrés tous les quatre ! J’en ai rien à faire des humains, je tiens pas à les torturer éternellement, je voulais juste du pouvoir et de la reconnaissance. Voir des démons torturer et tuer à tout va ne me plait pas plus qu’à toi. Et pour ton information, ma vie vaut pas grand-chose. J’ai cru en mon père, mais je suis déçue, j’ai perdu toutes mes illusions, alors tues moi, vas-y, qu’est-ce que ça changera ? Je veux aider ton frère avant que Lucifer et Meg lui tombent dessus. Les tortures d’Alastair … A côté de ce que Lucifer ferait à ton frère pour lui faire dire oui… C’est rien ! C’est comme de te piquer le bout du doigt avec une aiguille ! »

Ce n’était pas à lui qu’elle apprendrait de quoi Alastair était capable. Et bien Lucifer niveau torture il était pire encore. Pas seulement de la torture physique. Lui ce qu’il préférait c’était de la torture morale, toucher les sentiments. Il visait où ça faisait le plus mal, ce qui était encore plus insupportable que la torture physique. Et combiné à Meg qui avait été pendant des siècles la disciple bien aimée d’Alastair… Même Ruby préférait ne pas imaginer le résultat.

« Réfléchis un peu Dean ! Ils ont plus confiance en moi tout comme ils savent que vous n’avez plus confiance non plus ! Ils ont compris que je m’étais trop attachée à ton frère ! Pourquoi tu crois qu’ils ont envoyé Crowley la dernière fois ? Et surtout dis moi… Pourquoi ce gros porc de Crowley vous aurait-il aidé à choper ces putains d’anneaux avant de vous montrer de quel côté il était vraiment si ce n’était pas un ordre de papa ? Tu crois pas que c’était calculé ? Et pourquoi je me baladerais avec des tonnes d’amulettes anti-ange et anti-démon si j’avais pas déjà la trouille ? Pendant tout le temps où vous cherchiez désespérément votre colt pour tuer Lucifer… Crowley savait que ça marcherait pas et moi à ce moment là j’étais où ? A la maison avec interdiction de sortir, j’étais bien surveillée. Alors si tu veux me tuer tues moi. Mais de toute façon, si ce n’est pas toi qui le fait, ce sera eux quand ils sauront que je suis venu te parler. »

Certes elle reprenait un peu le plan de Crowley, mais c’était ce qu’il y avait de plus crédible. Pendant des mois elle ne s’était pas montrer, et l’idée de lui faire croire qu’on souhaitait à présent la tenir à l’écart sans remerciement sans rien lui paraissait la meilleure. Pour le moment sa seule préoccupation était de leur faire quitter ces anneaux qui les rendaient bien trop puissants et dangereux mais aussi vulnérables. S’ils tombaient entre les mains de St Michel les conséquences seraient catastrophiques.

Après s’être passé une main dans les cheveux d’un geste anxieux elle soupira en fixant le sol puis releva son regard vers Dean. Un regard qui se voulait résigné, dépité.

« Je sais qu’on sera pas amis mais… Pour une fois on a qu’à faire une trêve. Je vous rapporte ce qui se passe en bas et vous m’aider à pas me faire tuer. Et une fois que c’est fini… Tu me laisse partir ! Je torture pas, je tue pas pour le plaisir, je ferais de mal à personne. Et puis merde… t’as qu’à me tuer si tu veux et garder cette bague ! Si c’est pas Lucifer qui attrape ton frère c’est St Michel qui te tombera dessus, désintègrera ton frère et réduira tes petits amis à plumes en tas de cendres. »

A présent il ne restait plus qu’à attendre, voir comment marcherait le plan ‘’j’ai été trahie, je suis dégoutée et je me fous de tout’’. Le message concernant Lucifer et St Michel était passé, il n’y avait plus qu’à espérer qu’ils se décident à redevenir de gentils petits singes sans poils. Ou pas…

_________________

Close your eyes, so many days go by.Easy to find what's wrong, harder to find what's right.I believe in you, I can show you that I can see right through all your empty lies.I won't stay long, in this world so wrong.Say goodbye, as we dance with the devil tonight.Don't you dare look at him in the eye, as we dance with the devil tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminouLa mort vous guette


▬ Date d'inscription : 07/02/2012
▬ Messages : 540
▬ Localisation : Dans ton c*l, troisième porte à droite.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Je suis surbooké(e) pour le moment.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Ven 6 Avr - 17:08

    Elle a réussi à semer le doute en moi, elle a réussie à me déstabiliser malgré moi, chose que je déteste. Je déteste perdre, avoir cette sensation de remise en question et de doute causé par un être du mal et pourtant, combien de fois je me suis retrouvé dans cette situation. Là, aujourd’hui c’est différent, ce n’est pas comme si tous les démons s’appelaient Ruby et nous avait plus ou moins trahi. J’espère qu’elle a mesuré l’ampleur de ses actes, et qu’elle va comprendre pourquoi je ne vais pas lui faire confiance et croire à ce qu’elle me dit mais bon, sûrement que qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ? Je l’envoie ensuite contre le mur, ne supportant plus d’entendre sa voix de teigneuse, ne supportant plus ces mots qui me donnent une migraine atroce. Elle bouillonne, elle se retient mais pourquoi est-ce qu’elle ne fait rien ? La peur peut-être ? Ah ! Ruby n’a peur de rien, ce n’est pas de moi, Dean Winchester, cavalier de la Mort qui la fera reculer…mais elle risquerait d’être surprise, moi le premier. Elle me parle de Sam, de Lucifer ou même des tortures qu’Alastair a bien pu me faire. Je serre légèrement les dents, j’ai envie de la croire mais quelque chose en moi me pousse à être têtu comme une mule.

    « Et pourquoi toi, hein ? Celle qui voulait justement un grand pouvoir et de la reconnaissance, qui me dit que tu ne vas pas livrer Sam ?! » Elle doit me faire tourner en bourrique, autrement ce n’est pas possible. Elle me parle alors des bagues, me voilà entrain de patauger dans la choucroute, et en général le seul moyen pour moi de garder la tête sur les épaules c’est de soit partir, soit me mettre à déverser toute ma haine sur cet être insignifiant. Avec ces anneaux, nous sommes beaucoup plus forts et depuis ils se sont quelque peu calmer sauf Lucifer, qui ne doit pas être si paniqué que sa ou même, il doit avoir forcément une idée. Son regard se pose sur le sol puis se re-glisse vers moi, je frissonne mais rien qu’un peu et ça me surprend même. Je fronce les sourcils à ce qu’elle me dit, tout de même surpris qu’elle s’abaisse à ce tel niveau pour se trouver convaincante mais maintenant, ses paroles ou même son expression peine à me faire croire que finalement, elle doit avoir le cul entre deux chaises et ne sait pas ou plus où prendre parti.

    « Je veux bien faire une trêve, si tu joues vraiment le jeu et que je ne sois pas entrain de me faire plumer. » Car de toute façon, elle sait ce qu’il l’attend, dans tous les sens du termes. Elle me parle alors de Michel, je fronce les sourcils. De toute façon il ne tentera rien, il ne pourra pas tuer Sam ni désintégrer Castiel et les autres car de toute manière je dirais non et je suis toujours plus futé que ces piafs… Quoique, s’il ne me reste plus rien à qui ou quoi me raccrocher, je serais tellement au plus bas que j’accepterais sans broncher. Mais nous ne sommes pas dans cette situation là, et fort heureusement, on se tient plutôt éloigné de ce sujet cela risquerait d’en énerver plus d’un et de mettre des tensions entre nous tous. Je m’avance lentement vers elle, tout de même méfiant, restant sur mes gardes avant de tendre ma main en sa direction, pour « conclure » cette trève. « Promis je ne t’arrache pas le bras même si l’envie ne manque pas, mais je peux me montrer gentil même avec les pires p*tasses qui puissent exister. » Lui dis-je en faisant un sourire limite forcé et très faux comme j’ai l’habitude de faire puis quand elle prend ma main, je serre la sienne mais retire bien vite la mienne, m’essuyant discrètement contre ma veste mais je trouve sa trop facile venant d’elle, trop simple oui et ça sent pas bon.

    Je la plaque contre le mur, mes mains de part et d’autre de sa tête, la bloquant, mon corps proche du sien, mon visage non loin également, sentant son souffle s’écraser contre mon visage. « Si tu nous trahit une nouvelle fois, la prochaine fois que j’aurais une occasion de te tuer, je le ferais et je n’hésiterais pas une seule seconde, je serais la dernière personne que tu auras regardé droit dans les yeux avant de mourir. » Je me détache alors, ne la quittant pas des yeux. Finalement, je pense savoir ce que Sam lui trouve. Joli minois, et son côté traitresse, démone doit en exciter plus d’un. On ne sait pas ce qu’elle pense ni vraiment comment elle se positionne, si mystérieuse qu’on a peur de lui faire confiance quitte à se brûler les doigts mais moi, non, je ne ferais pas parti de ses hommes qu’elle aura à ses pieds, qu’elle tient en laisse, ces hommes dont elle en fait des marionnettes dont elle tire les ficelles.




_________________

« I've never been afraid of any deviation. - And I don't give a damn 'bout my bad reputation. Never said I wanted to improved my station, an' I'm only doin' good when I'm havin' fun, an' I don't have to please no one. And I don't give a damn 'bout my bad reputation. » © SIGN BY ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-apocalypse.forumgratuit.org
avatar


▬ Date d'inscription : 16/03/2012
▬ Messages : 211
▬ Localisation : Avec Crowley ou dans la planque de Lucifer.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Toujours partant(e) pour un RP, avec liens ou non.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Lun 9 Avr - 14:43

Convaincre Dean Winchester qu’elle était de bonne foi serait une tâche bien ardue mais pas insurmontable elle en avait été persuadée et pourtant… Pourtant la tâche s’avérait encore plus difficile que ce à quoi elle s’était attendue. Ses antécédents ne jouaient pas à son avantage il faut dire et de plus malgré ses airs de brutes sans cervelle, l’aîné des Winchester était loin d’être bête. Seul un idiot l’aurait sous-estimé. En effet il est très loin d’être bête ! Pour un peu il verrait clair dans son jeu dès le départ. Aurait-il appris de ses multiples mésaventures passées avec les démons ou serait-ce elle qui a perdu de son grand pouvoir de persuasion ?

Préférant ne rien répondre la démone se contenta d’hausser les épaules à ses premières paroles, elle était partie à jouer dans le registre de la résignée elle devait s’y tenir. Ainsi seul le temps dirait à ce très cher Dean si oui ou non il avait raison de lui faire un semblant de confiance. Par ailleurs elle fut plutôt surprise de le voir accepter si facilement une trêve. A présent c’était à son tour de se poser des questions sur les intentions du premier fils Winchester. Et même si elle avait presque honte de l’avouer et que cela la rendait malade, elle devait bien reconnaitre que vu la puissance qu’il avait maintenant il lui faisait peur. Elle hésita un certain temps devant sa main tendue, réfléchissant très certainement à ce qu’il pourrait lui faire si en vérité il ne lui tendait pas pour sceller leur accord.

Sans relever à son insulte elle finit par lui prendre la main et la serrer brièvement. Elle ne put retenir un sourire amusé en le voyant s’essuyer la main dans sa veste. Certes il avait tenté de dissimuler son geste mais elle l’avait vu, tout simplement car elle surveillait le moindre de ses faits et geste de peur qu’il ne sorte une arme pour la tuer. Cependant elle n’eut pas le temps de le voir esquisser le moindre geste qu’elle se trouvait à nouveau écrasée contre le mur avec Dean contre elle. L’espace d’un instant elle sera les dents en se disant qu’elle aurait dû se douter qu’elle ne pouvait pas avoir confiance et déjà elle se préparait à lui mettre un coup de genoux là où ça fait très mal.

« Qu’est-ce que tu crois ? Que c’est pour toi ou pour tes potes à plumes que je fais ça ? Je n’en ai rien à faire de vous. Ce que je fais, je le fais pour Sam. Avant qu’il soit trop tard. D’ailleurs… Tu devrais garder un œil sur lui. Quelque chose se prépare. Quelque chose de gros. Et je crois que Meg est au courant, elle est toujours avec Lucifer et depuis quelque temps on dirait une gamine la veille de Noel. »

Quoi ?! Elle incite Dean à traquer Meg voir la tuer où est le mal ? Elle a jamais pu la voir celle-là même si elle fait semblant du contraire. Et puis franchement… Elle a toujours été une traitresse, à quoi pouvait-on bien s’attendre de sa part ? Elle a déjà tué des démons, livrer d’autres aux frères alors une de plus ou une de moins… Surtout que Meg hors circuit, cela arrangerait bien les petites affaires de tout le monde.

« Et avant que tu partes… Tu te souviens de cette ange déchue ? Anna, la .. très jolie rouquine qui était chez les dingues ? Lucifer à des projets pour elle. Considère ces petites info’ comme un gage de ma bonne foi. »

_________________

Close your eyes, so many days go by.Easy to find what's wrong, harder to find what's right.I believe in you, I can show you that I can see right through all your empty lies.I won't stay long, in this world so wrong.Say goodbye, as we dance with the devil tonight.Don't you dare look at him in the eye, as we dance with the devil tonight?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
AdminouLa mort vous guette


▬ Date d'inscription : 07/02/2012
▬ Messages : 540
▬ Localisation : Dans ton c*l, troisième porte à droite.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Je suis surbooké(e) pour le moment.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin Sam 21 Avr - 11:10

    Cela m’énerve, j’ai en même temps confiance en elle puis d’un côté non. Je ne sais pas quoi pensé, elle nous a tellement roulé dans la farine, prit pour des imbéciles et malmener que je suis perdu, je ne sais pas quoi faire …pourquoi ne pas faire semblant alors ? Accepter puis finalement la prendre également pour une idiote ? C’est ce que je pense faire, oui car disons que je n’ai plus totalement confiance envers les démons ce qui est normal, n’est-ce pas ! J’en ai marre qu’elle me sous-estime, si elle savait combien je suis plus futé et plus intelligent qu’elle ne le pense et puis, qu’elle fasse gaffe, je risquerais bien de mordre un jour ou l’autre …mais pas maintenant, je n’ai pas vraiment envie de me battre jusqu’au sang, jusqu’à ce qu’un y laisserait la vie même si je sais que j’aurais plus davantage qu’elle.


    Elle a l’air surprise de me voir accepter cette trève, ce moment de paix. Disons que je veux marcher dans son jeu, faire comme si de rien était et en effet laisser paraitre que je suis bien un imbécile et au dernier moment, lui prouver le contraire seulement voilà, rien que le contact de sa peau contre la mienne, sentir cette poigne féminine alors que ces mains ont tués plusieurs personnes, ces mains ont déjà toucher Sam …sa me fait revenir à la dure réalité, je serre légèrement les dents restant sur mes gardes car si elle tente quelque chose, je riposterais coûte que coûte. Je sais que je l’effraye, je sais qu’elle ne tentera certainement rien mais il ne faut pas se faire trop d’illusion, elle reste une démone, elle reste Ruby. Je lâche donc sa main, essuyant aussi discrètement que je peux la mienne contre ma veste, regrettant de la lui avoir serré, c’est pire qu’une superstition, là c’est être maudit à vie.

    Je ne peux pas me retenir plus longtemps, il fallait que j’agisse, rien que ses petits sourires, son regard m’énerve au plus haut point. Je l’envoie contre le mur, la faisant se redresser la bloquant, contre le mur et moi, lui tenant le col de sa veste faisant en sorte qu’elle me regarde droit dans les yeux. Je peux simplement y lire la colère oh …mademoiselle est énervée ? Pauvre chaton. Je la cogne un peu plus contre le mur quand elle me parle de Sam « Ferme là ! Arrête de me parler de Sam, justement tu lui tournes trop autour. Vous lui tournez trop autour. » Je veux lui en dire plus mais je m’abstiens sinon c’est foutu. Je serre les dents, je sais qu’elle a plus ou moins raison pour ce coup-ci, mais je suis sûr qu’elle prépare elle aussi quelque chose. Ce n’est pas moi qu’elle risque de convaincre avec sa, je ne suis pas aussi idiot que Sam. « On est trois à le surveiller, et on le surveille très bien. Nous n’avons pas besoin de toi, ni de ce que tu fais pour lui, simplement de tes informations alors, va te trouver un autre jouet ailleurs et tu fous la paix à Sam sinon c’est moi qui risque de m’en mêler. » Lui dis-je sèchement et froidement ,étant loin de plaisanter. Mais Meg, nous l’avons déjà à l’œil, surtout Castiel qui est plus informés que nous. Puis pourquoi Meg ? Il y a certainement d’autres tas de démons qui ont reçu des ordres, des projets nous et nous mettre au tapis. Je me détache alors d’elle, ne supportant pas plus de l’avoir en face de moi, de sentir son odeur immonde démon s’encrer dans mes narines. C’est infect. Je tourne les talons, m’apprêtant à partir, la laissant là pour ne pas que ça tourne au vinaigre mais elle me retient, en abordant un sujet plus ou moins sensible, un des nombreux sujet qui fâche. La trêve est déjà fini ? Oh …cela n’a pas duré bien longtemps alors, dommage ! Je lui fais alors face, lui lancant un regard presque mauvais. « Bah voyons, quelle connerie vas-tu encore m’inventer pour me convaincre, hein ? » Je secoue la tête, de toute façon je veillerais sur les miens, sur tous avant qu’il ne soit trop tard. Je lui fais un petit sourire, et lui tourne le dos. Je n’ai plus rien a ajouté, je m’éloigne avant de disparaitre de son champ de vision, revenant sur terre. Je relève les yeux vers le ciel, il pleut. Il faut que j’appelle Castiel, il faut que je lui en parle sachant que ça va me travailler, encore et encore.


_________________

« I've never been afraid of any deviation. - And I don't give a damn 'bout my bad reputation. Never said I wanted to improved my station, an' I'm only doin' good when I'm havin' fun, an' I don't have to please no one. And I don't give a damn 'bout my bad reputation. » © SIGN BY ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-apocalypse.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand je te vois, je ne peux pas resister, t'ennuyer devient un besoin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les étoiles brillent, mais pas autant que mes yeux quand je te vois.
» Quand évoluer évoli
» Devoir de Sortilèges ou comment ne pas rougir devant une aussi jolie fille ? [PV Olivia E. Fowler - Samaël Smith]
» « La vie n'est pas moche, c'est ta sale gueule qui l'enlaidit. » ஐ Bedrovy
» [Intrigue] Quand la nature se déchaine, l'homme, de prédateur devient proie. ▲ Swann&Haines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-