AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
De nombreux PVs et avatars encore disponibles!
Si vous avez un compte PRD/Bazzart, laissez donc un petit mot sur les pubs! ici & ici ♥️
La deuxième version du forum arrive très bientôt!

Partagez | 
 

 When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester Lun 9 Avr - 19:44

    I believed that the last time was the last ... Here our paths will recross ♥



    Lyssandra & Dean




    Mettant les pieds pour la dernière fois dans ce bar de Détroit, j'entendis la mésaventure d'un citoyen venant du coin. Vivant plus prêt de la forêt, ce dernier avait été traqué et attaquer par une sorte de loup géant. Au tout début il croyait se trouver en présence d'un ours affamé, mais de plus prêt il vit cette apparition de loup ressemblant à un homme. Cela piquait ma curiosité et les écoutaient parlés. Un nouveau mystère? Peut-être, mais je devais voir ça de plus prêt, c'était plus fort que moi, je devais satisfaire mon envie de tuer, ma rage ainsi que ma curiosité qui rongeait mon esprit par temps de question qui restait encore sans réponse. Restant jusqu'à la fermeture, je parlais avec mon ami derrière le bar, une vieille connaissance et je lui parlais de cela. Ce dernier en rit et me dit que certains disaient que la créature qui avait attaqué l'homme était un loup-garou, mais disait que cela n'existait pas. Je savais que la plupart des humains étaient encore innocents au sujet de toutes les êtres mythiques et du surnaturel, mais en ce qui me concerne, j'avais une intuition sur ce qu'il disait sur la créature en tant que telle.

    Au cours de l'après-midi, je m'étais vêtu d'un pantalon blanc ainsi qu'une chemise spéciale blanche comme les infirmières. Arrivant dans ma mustang 67 eleonare grise, j'observais cette maison en plein milieux d'un terrain énorme. Une ferme était au loin et la demeure était aux côtés d'une forêt touffu et quelque peu lugubre, terrifiante. Cheveux attacher, je me dirigeais vers la porte d'entrer de cette vieille maison. Sous mes pieds, le plancher laissait entendre son âge et cela me rassurait guère. Après quelques secondes sans réponse, je laissais entendre de nouveau mon poing contre la porte et un homme se présenta au côté de moi.
    '' Vous cherchez quelqu'un mademoiselle? '' Je sursautais et me trouvais en présence d'un homme dans la trentaine, vêtue d'une chemise noire et rouge à carreaux ainsi qu'un vieux jean qui semblait avoir traversé tous les temps. Lui présentant un sourire, je sortie une carte d'hôpital ou mon nom '' Jasmine Smith'' était inscrit ainsi que ma photographie. '' Je suis infirmière à l'hôpital du coin, hummm je viens voir un certain Derek?''L'homme semblait surpris et observa la carte avec un côté suspect. Il ne semblait pas vraiment me croire, mais fut convaincu par ma carte... '' Rare les infirmières se promenant dans une voiture aussi magnifique... '' Sourire aux lèvres je soufflais très convaincante '' Un héritage... '' . Hochant la tête, il regardait autour de lui et me dit un peu troublé par l'état de ce Derek décidément... '' Il... Mon oncle est dans sa chambre, je suis venu à la ferme pour m'occuper des animaux pour lui, il m'a appelé ce matin pour cela... il ne... Semble pas être en pleine forme... Aller entrer, sa chambre et à l'étage, moi je dois retourner chez moi, je dois m'occuper également de mon troupeau... '' La regardant partir par la fenêtre de la maison, je montais doucement à l'étage explorant peut-être des indices de griffe où autre. Ma plus grande découverte fut de retrouver l'homme éventré, mort sur son lit. La police se pointait et je décidais d'attendre le tombé de la nuit pour m'attaquer à cette forêt.

    Nuit tombé, je pris mes fusils, de l'eau bénite ainsi qu'un pieux d'argent. Poulet mort en main, j'en éparpillait à mon passage afin de voir l'apparition de se lycanthrope qui avait fait apparition tout ressèment. Un bruit s'amenait à mes oreilles et je ne bougeais plus. Aucun cadavre en main, je sortis un fusil avec des balles d'argent... Je savais très bien que je ne pouvais pas le tuer avec ça, mais au moins le blesser. Sans bouger, j'observais grâce au rayon lumineux de la lune pleine qui éclairait les environs. Restant sous mes gardes, j'entendis un des pièges que j'avais installé se déclencher, puis, un autre et un autre, il se rapprochait et je pouvais le sentir. Sous ma testostérone, je me mis derrière un arbre et observait au alentour, jusqu'au moment où tout semblait calme... sans bruit... Soudain, un souffle chaud atterris sur mon cou et je savais déjà que j'étais faite. Il attrapa de sa gueule mon bras et me transporta en une vitesse éclaire dans la forêt. Sortant de mon autre main un pieux d'argent, je lui plantais dans l'épaule et il me lâchait soudainement. Profitant de ce moment pour me relever et partir à la courser vers le cimetière que je voyais au loin. Je sortis de la forêt, mais celui-ci me rattrapais et me fit tombé au sol. De ces grippes ils les plongeaient à mes côtes et me griffait tout le long de mon flanc. Je criais ma douleur à toute tête et prenant mon fusil je lui tirais l'autre patte et il retira son emprise et je pus me défaire pour ensuite lui en tiré une dans l'épaule et il disparut. Me relevant vivement, je retombais aussitôt souffle court je restais sur le gazon, fermant les yeux essayant de reprendre connaissance. Ma blessure si terrible, je croyais réellement que mon heure avait sonné et je priais doucement...
    '' Dieu, si mon heure est venue... je souhaite retrouvée ma fille... ''
Revenir en haut Aller en bas
Dean Winchester
AdminouLa mort vous guette


▬ Date d'inscription : 07/02/2012
▬ Messages : 540
▬ Localisation : Dans ton c*l, troisième porte à droite.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Je suis surbooké(e) pour le moment.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester Mer 11 Avr - 20:19

    Je pense que j’en ai pour un bout de temps à Détroit, surtout que tous les démons se jettent sur cette ville, il y a un grand nombre de démons présents mais pas que, sa grouille de sale bestiole –en m’incluant dedans- bien malheureusement, pour le malheur de tous pas le mien, ces abrutis de démons ou d’anges n’osent plus rien me faire, et c’est tant mieux du moins …le calme avant la tempête donc il ne faut pas que je crie victoire trop vite, je risquerais de bien vite déchanté. Je termine de boire ma bière, alors que le devoir m’appelle. Je me dirige vers une maison, qui m’est inconnue comme toujours mais je suis déjà passé par là, je commence à connaître grandement Détroit, encore mieux que Lawrence enfin, non, ce n’est pas possible. J’apparais dans un salon, c’est très chaleureux, très accueillant et on peut ressentir l’amour de cette famille, cette solidarité entre eux mais pourtant, il faut que l’un d’eux s’en aille malheureusement. Je tourne la tête vers la télé, un dessin animé pour enfant, totalement ridicule mais vu comme ça, on ne peut s’en rendre compte, enfant nous sommes si innocent, nous n’avons pas conscience que c’est complètement ridicule et faux. Les méchants, ils ne sont pas comme ça, et parfois ils triomphent, malheureusement. Je glisse mon regard vers le canapé, ou une petite fille brosse les cheveux de sa poupée, l’observant, tellement innocente, et elle a l’air heureuse, même qu’elle lui parle. Je souris faiblement, ce n’est pas elle non, c’est son grand-frère. Je regarde alors l’escalier, menant à l’étage puis je m’y dirige, allant dans la chambre du petit. J’entre et je le regarde, devant la fenêtre j’ignore ce qu’il fait ou s’il pleure mais il ne bouge pas. Il doit avoir quoi …treize ans tout au plus. Je m’avance vers lui, la faucheuse derrière moi. Je n’ai pas envie, ce n’est qu’un enfant, il n’a rien demandé..

    « Il le faut Dean. » Je me tourne vers elle, en plus elle doit certainement lire dans les pensées …barf. Il se retourne, il pleure. Il sort de sous son lit, un coffre, l’ouvrant puis il y sort un petit kanif et le regarde, pleurant un peu plus. Je le regarde, le cœur serrer, je ne peux pas …non, c’est trop dur. Il murmure plusieurs « pardonnez-moi » avant de commencer à s’entailler les avants bras, puis il s’allonge sur le sol, personne ne peut le voir. Je regarde le sang couler à flot, et lui commençant à s’affaiblir, mourant petit à petit commençant par d’abord tomber dans l’inconscience. Je ferme mes yeux, parfois c’est dur, il avait raison, cet ancien cavalier…je le comprends, quand il m’avait dit que parfois, il a envie de retirer cette bague. Je me penche, touche simplement la joue du petit. J’entends une voix. « Je ne veux pas aller en Enfer. » Je me retourne et aperçoit l’enfant qui me regarde, intrigué et à la fois apeuré. Je souris un peu, comme pour le mettre en confiance. « Seulement les gens mauvais. » Dis-je simplement puis la faucheuse l’emmène, abordant un autre sujet, ne lui répondant pas à où il l’emmène. Je lâche un long soupire puis je disparais, apparaissant alors devant un bar où je vais boire un coup, la nuit tombe rapidement. Je bois quelques verres de whisky puis je termine par une simple bière. Je suis encore sous le choque, ce n’est vraiment pas évident, c’est tellement difficile, il n’avait que treize ans …il ne connait rien de la vie, il n’a encore rien vu. Pourquoi ? Pourquoi a-t-il fait sa ? Bordel …ce qu’il a pu être fort idiot. Je m’arrête de boire pour ce soir, même si j’ai envie de continuer mais je ne suis pas un alcoolique, malgré que j’en ai sûrement la réputation. Je me lève avant de quitter le bar, me frottant le visage à l’aide de ma main mais le devoir m’appelle encore ou du moins non …je sens le danger, que quelque chose ne tourne pas rond.

    Je me dépêche, quand même un peu sous l’emprise de l’alcool puis j’arrive devant le cimetière. Bordel …pourquoi dans un lieu où tous les morts reposent en paix ? Je me dépêche, poussant les grilles du cimetière, qui grince quand même pas mal. Je regarde autour de moi puis je laisse mes pieds me guider avant de voir une bête, bizarre s’enfuir puis je continue ensuite, n’y prettant pas attention ava,t d’arriver vers une tombe du moins non loin et j’aperçois une silhouette, cette personne a mal, elle veut retrouver sa fille, elle s’adresse à un être qui n’en a plus rien à faire de ses enfants, qui les a abandonner depuis fort longtemps. Cette fois …si familière, j’ai du mal à mettre un nom dessus et ça me frustre. Je m’approche cependant rapidement vers elle, voyant la jeune femme blessée. « Qu’est-ce qui vous a attaqué ? » Dis-je en cherchant ma lampe de poche dans la poche de ma veste, l’allumant et j’observe alors la plaie, pas bien grave j’ai vu pire. Je pose ma main sur sa blessure qui se referme en quelques secondes puis je me redresse alors, l’aidant à en faire de même. Malgré tout, elle a perdu quand même beaucoup de sang puis je glisse son bras autour de mes épaules. « Ton heure n’est pas encore arrivé, non … » Je l’emmène jusqu’à ce que je juge être sa voiture puis je la reconnais, maintenant … Je suis un peu surpris, ne m’y attendant pas. Lyssandra, cette charmante jeune femme qui a tout perdu malheureusement en une nuit …Je ne sais pas quoi lui dire, simplement « Que …Lyssandra ? Qu’est-ce que tu fais ici ? »


_________________

« I've never been afraid of any deviation. - And I don't give a damn 'bout my bad reputation. Never said I wanted to improved my station, an' I'm only doin' good when I'm havin' fun, an' I don't have to please no one. And I don't give a damn 'bout my bad reputation. » © SIGN BY ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-apocalypse.forumgratuit.org
Invité
Invité




MessageSujet: Re: When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester Jeu 12 Avr - 15:22

    Au sol je sentais le sol frai et humide sous mon dos. Le gazon chatouillait mes cheveux, ma peau et le reste de mes vêtements. L'énergie du sol se faisait ressentir et même si jamais je n'avais prêté attention, en ce moment, le dos au sol, je me sentais si bien... Enfin en paix. Cette sensation me faisait rappeler à temps de souvenir de jeunesse... La plupart déchirant pour un enfant, au point de briser une vie à jamais... Mais quand je réussissais à sortir de ce lieu de malheurs appelé maison familiale, j'allais toujours à la même place, dans la forêt près des chutes d'eau. La nuit était presque tombée et le sol humide par l'eau tombée des chutes je m'étais assise au bord de se semblant de lac et sans penser, je tombais dans l'eau profonde de la chute. L'eau était étrangement chaude et douillet, mais malgré cette température hivernal, je pouvais sentir mes os ce glacer. Me dirigeant vers la chute, je laissais passer ma main au travers cette chute qui m'appelait comme un trésor. Elle semblait me parler, me dire quelque chose, mais sans prise et gare je me laissais tombé dans l'eau sous cette pression qui coulait sur ma peau. Je m'enfonçais dans l'eau comme une feuille morte.Yeux ouvert, je ressentais l'eau qui s'enfonçait dans mes poumons et d'une certaine façon je me sentais délivré, libre... Souvent les gens qui se noient et reviennent dise que ce moment a été le pire de leur vie, mais si on ne se débat pas, c'est si doux et incroyablement délivrant. Me faisant engloutir par l'eau, je vis une personne habillée de noir qui me regardait et ma soufflée aux oreilles, ''ce n'est pas le temps de mourir petite, courage... '' Du coup, une main m'a retirée de l'eau et plus rien... Je me suis retrouvée à l'hôpital et malgré mes blessures et la peur de mon oncle, les infirmiers n'ont pas eu le temps de vérifier tout... Surtout le fait de voir si j'allais bien et que... j'avais encore ma virginité, ce que j'avais perdu il y avait environ 2 semaines avant ce suicide échouée. Le soir même, il m'avait terriblement punis et je peux vous dire qu'un enfant ne devrait jamais ressentir, à cet âge, cette sensation terrible quand quelqu'un fait entré quelque chose dans son intimité. En repensant à cela, je laissais coulée une larme me demandant si j'avais été une bonne mère avec ma petite Mélodie en espérant qu'elle soit au paradis. C'est donc à ce moment que je priais, demandant un souhait et sans vraiment attendre une réponse possible.

    Tout semblait aller si vite et ma plaie qui ne semblait pas si terrible m'avait fait perdre plein de sang et un truc semblait s'être logée dans ma chaire et cela semblait me faire un mal de chien. Main sur ma plaie, j'essayais de faire arrêter le sang qui coulait, mais en vain. Peu importe la pression mit sur mon chandail, mes côtes me torturaient et cet objet que j'essayais de retirer ne voulait guère sortir de là. Une côte ou deux cassés peut-être avec ça... La vache, comment j'ai pu me faire prendre par une sale créature comme celle-ci? Repensant à tout ça, je croyais avoir tout calculé, mais jamais j'aurais pensé qu'il aurait passé tous les pièges que j'avais mis... Au moins s'il aurait été légèrement blesser j'aurais pu avoir une avance sur lui. Entendant le grognement de cette chose qui revint vers moi, il partit aussitôt comme s'il avait eu une peur terrible... Refermant mes yeux j'essayais de contrôler mon mal, mais la fatigue m'appelait. Ma vue embrouillé, je réussis à ouvrir mes yeux et entendis cette voix familière
    « Qu'est-ce qui vous a attaqué ? ». Refermant les yeux, je sentis ma main qui se posait sur ma plaie et le mal me donna un coup de testostérone qui me fit crier à tout-tête ressentant le truc dans ma plaie s'enfoncer dans ma chaire. Les yeux parfaitement ouvert, il me fit me relever et je le laissais m'aider. Ma respiration saccadé, sa phrase seconde me fit légèrement peur, comment pouvait-il savoir cela? Il n'était tout de même pas la mort?

    Une fois vers ma voiture, ce dernier semblait me reconnaître... Ça lui en n'a prit du temps, j'avais réussi à le reconnaître au tout début, mais je n'avais guère eu le souffle de dire son nom et même pas un merci pour mon aide. Je m'accotais sur ma voiture. Dos contre la portière, je détachais mes cheveux frisotté et leva mes yeux bleus vers les siens. Un sourire aux lèvres, je laissais entendre ma respiration forte et douloureuse. Déchirant un morceau de mon chandail, je fis alors une boule avec et le mit dans ma bouche pour ensuite serrer mes dents contre le vêtement. J'enfonçais alors avec courage, mes doigts dans ma plaie. Je criais dans le vêtement et forçait mes dents contre le vêtement le plus fort possible et réussi à ressortir le bout de griffes qui s'était logé dans ma chaire. Je refermais ma plaie et sortir le bout de vêtement pour ensuite essuyer le sang de mes doigts et de cet objet encore inconnue à mes yeux.Je retrouvais enfin mon souffle. Amenant mes yeux vers Dean de nouveau je lui dis légèrement essoufflé.
    '' Surprise! '' Je refermais ma plaie et je laissais entendre un souffle de douleur pour ensuite reprendre mes esprits... Me dirigeant vers mon coffre de voiture, je laissais dire à Dean '' Tu crois que je fais quoi au juste, je ne fais pas une promenade en pleine noirceurs dans les bois quand même... '' Rouvrant mon coffre, je le laissais apercevoir toutes mes armes. Ma valise pleine, mais bien ranger je sortis alors une carabine 22lr semi-automatique avec balle en argent et le chargeait. '' J'ai découvert qu'un Lycanthropen se promenait dans les parages, il a déjà fait 4 victimes depuis trois semaines et peut-être plus à mon avis vu sa grosseur. J'ai déjà mis plusieurs pièges dans les bois, mais il a réussi à les faire sauter sans même être blessé... Il a déjà ces deux pattes de blesser alors cela à du modifier sa rapidité, mais il est encore capable de tuer... '' Je me retournais alors vers Dean croisant les yeux de ce dernier qui me faisaient temps pensé à nos bons moments... Rire, joie, tendresse et tristesse... Prenant courage je dis d'une voix douce à Dean légèrement déconnecté de ce que je disais...'' Tu es d'attaque ce soir? ''
Revenir en haut Aller en bas
Dean Winchester
AdminouLa mort vous guette


▬ Date d'inscription : 07/02/2012
▬ Messages : 540
▬ Localisation : Dans ton c*l, troisième porte à droite.


▬ Once upon a time.
ㄨ Tes relations:
ㄨ Disponibilité RP: Je suis surbooké(e) pour le moment.
ㄨ Où en es-tu en ce moment :

MessageSujet: Re: When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester Mar 17 Avr - 11:31

    Je ne sais pas pendant de temps encore je vais tenir, je me souviens de ce que l’ancien cavalier me disait, je me souviens de chacun de ses mots prononcés, de tout ce qu’il m’a dit comme si c’était hier. Je le comprends, aujourd’hui. Je ne pouvais pas savoir, j’ignorais combien cela pouvait être difficile et pourtant …maintenant je m’en rends compte, et je me la ramène moins. J’ai même quelques flash, quelques souvenirs comme si cette bague se souvenait de tout, tout ceux qu’a pu tuer le cavalier. Elle est reliée à moi, ce n’est pas elle qui m’appartient mais moi qui appartient à elle. C’est dur, mais je ne l’avouerais jamais. Bien vite j’ai senti le danger, bien vite je me suis précipité à la rescousse de la personne qui avait besoin de moi. Elle ne devait pas mourir non, pas maintenant. J’ignore qui cela pouvait être, mais elle n’est pas sur la liste, je ne devais pas me rendre là. C’est le destin, finalement, Dieu commande notre vie, la mort la prend obéissant aux ordres. Je me dirige rapidement vers la jeune femme, rien que ses paroles m’ont fait frissonné, elle ne sait pas non, elle ne sait pas combien Dieu n’en a rien à faire de ses enfants, qu’ils s’entretuent, qu’ils se battent et arrachent la vie aux innocents. Dieu est sûrement parti, depuis bien longtemps. Je ne peux pas identifier la chose qui s’est enfuit, mais cela ressemble bien à une créature peu commode et très affamée, elle reviendra, elle revient toujours quand elle a faim. Je lui demande ce qui l’a attaqué mais je n’attends pas franchement de réponse, je pose ma main sur sa plaie pour remettre tout en place. Finalement, je suis tout de même content, au moins être un cavalier sert quand même à quelque chose, mis à part effrayer les ennemis.

    Je l’emmène alors en dehors du cimetière, la créature doit être encore ici, dans l’obscurité c’est beaucoup plus facile à attaquer, étant sous un lampadaire, près de la voiture c’est tout de même mieux. Je l’observe, ne prenant alors plus la parole, assistant plutôt à la scène morbide, même si j’ai vu pire. « Il t’a laissé une jolie surprise. » Elle pourra la mettre dans son musée où elle fait la collection…enfin, c’est une façon de parler. Elle se dirige vers le coffre de sa voiture et je la suis alors, haussant les épaules. « Non, je n’y crois pas mais disons que te voir chasser, c’est chose que j’ignorais. » Cela fait un bout de temps quand même, alors sûrement après notre départ, la mort de son mari et de sa fille a du faire basculer sa vie, et c’est une sorte pour elle de se venger, comme la plupart des chasseurs. Je fus un peu surpris, à la vue de ses armes étant loin de me douter qu’elle avait ce genre d’armes avec elle, surtout Lyssandra. Elle me dit alors les faits, le pourquoi du comment. Je hoche la tête, étant attentif. Ca fait longtemps, que je n’ai plus chassé du ‘petit’ gibier. Je croise enfin son regard, ses yeux d’un bleu magnifique, bleu océan dans lesquels on risquerait de s’y noyer, un peu comme Castiel …mais lui, c’était différent. Ces yeux t’absorbent et tu te déconnectes totalement de la réalité jusqu’à ce qu’il te surprenne à reprendre la parole. C’est comme un hypnotiseur, finalement. Je sors de ma rêverie quand elle reprend la parole avant de hausser les épaules, sachant qu’elle ignore ma nouvelle nature alors …on va faire comme si j’étais toujours plus ou moins normal, pour le moment. « Toujours ma belle. En plus j’ai besoin de me défouler un peu, tu sais à force de voir que des démons … » Surtout qu’ils sont moins débiles que les créatures, pour mon plus grand bonheur. Je lui fais un petit sourire puis je me mords lentement la lèvre avant de regarder son coffre, malheureusement j’ai pris l’habitude de me déplacer comme ces bestioles.

    Je lâche un long soupire puis je prends une arme, plutôt coriace histoire de ne pas le louper, quitte simplement à le paralyser. Je la recharge, rapidement. A force de manier les armes, de les chouchouter, depuis l’âge de six ans j’en ai pris l’habitude, je fais sa d’un automatisme c’est presque surprenant. Je me permets alors de fermer le coffre puis je relève les yeux vers elle, m’aventurant à nouveau dans le cimetière. Je sais qu’elle est là cette bestiole, qu’elle se cache et qu’elle attend le moment pour pouvoir nous sauter dessus. J’essaye de faire pas beaucoup de bruit, même si elle a une meilleure vision nocturne que nous les humains. Plus je m’avance, plus je la sens, j’en frissonne. Je serre légèrement les dents et je me stoppe, me tournant vers Lyssandra, indiquant la petite chapelle au milieu du cimetière d’un signe de tête attendant qu’elle soit à ma hauteur pour chuchoter : « Tu vas devant, moi je vais derrière. » Je n’ai pas à lui dire quoi faire, étant une chasseuse, elle connait son ‘métier’

_________________

« I've never been afraid of any deviation. - And I don't give a damn 'bout my bad reputation. Never said I wanted to improved my station, an' I'm only doin' good when I'm havin' fun, an' I don't have to please no one. And I don't give a damn 'bout my bad reputation. » © SIGN BY ASAP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-of-apocalypse.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester

Revenir en haut Aller en bas
 

When we believe that death is ready ... ❥ Dean Winchester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz
» Liste d'armée Death Skull et fluff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Corbeille-